Particularité parisienne

Ce week-end, je suis allée à Lille
avec Isaparis. Nous avons trouvé
la ville très agréable,
les Lillois sympathiques.
L’agressivité est-elle une particularité
parisienne ?

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 3 mai 2017, 07:53 par mirovinben

Je crois hélas que oui.

Les parisiens sont des gens très particuliers, surtout dans le cadre du boulot (les touristes étrangers et les provinciaux en visite dans la capitale sont très surpris voire choqués par le manque de courtoisie aux guichets) et des déplacements (rares sont les véhicules s’arrêtant pour laisser traverser les piétons)…

2. Le mercredi 3 mai 2017, 11:07 par Franck

Je confirme les propos de mirovinben, c’est typiquement parisien (et un peu aussi du côté de la côté d’Azur).

Concernant les piétons, je suppose que l’automobiliste parisien cherche à en éliminer le maximum pour ne plus avoir à freiner et s’arrêter aux passages cloutés et ainsi gagner les 15 précieuses secondes qu’il pourra ensuite dépenser au feu rouge suivant !

Il faut dire que l’automobiliste parisien est con, parce qu’il ne pense pas au sang et aux entrailles qui vont salir son joli garde-boue tout propre, l’amenant ainsi à passer 3 heures le week-end suivant à nettoyer les traces sur sa boîte à roulettes !

Je précise que je m’arrête à tous les passages piétons, ce qui est normal pour un motard, mais que je suis par conséquent la cible récurrente du connard cité ci-dessus qui ne supporte pas que je l’oblige à s’arrêter et à perdre 15 précieuses secondes !

Vivement la retraite qu’on aille habiter un poil plus loin \o/

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2146

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Cigogne

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Merde !

J’ai un point commun avec celle dont je refuse de prononcer nom et prénom. J’aime les chats. Et moi qui croyais que quand on aimait les animaux, on ne pouvait qu’être bon. Naïve, je suis.

Wonder Woman

Je l’ai vu, hier matin. Du moins, Une femme qui portait un tee-shirt écrit Wonder Woman.

Andres Serrano

Hier, à 9h, je suis allée récupérer un livre d’Andres Serrano. J’ai été étonnée qu’à l’heure du petit déjeuner on me laisse entrer dans leur intimité, et échanger des banalités. Il me semble que c’était ni le lieu, ni l’heure, ni l’auteur

Noirs

Je n’ai vu des employés blancs qu’au Whitney muséum. Beaucoup d’hommes noirs rencontrés sont originaires d’Afrique de l’Ouest, ils sont polyglottes.