5h41

Commençait un échange par mail
avec Mirovinben pour que mon blog soit lu,
sur plusieurs supports en toute élégance.
Cela fait déjà quelque temps
que cette idée murit.

Commentaires

1. Le mardi 5 janvier 2016, 22:14 par Gilsoub

Alors, foi de connaisseur, tu es entre de bonne main ! ;-)

2. Le mercredi 6 janvier 2016, 07:24 par mirovinben

Gilsoub, je n’en suis pas si sûr car je bute sur un problème de résolution qui peut être la même à présent sur un smartphone, une tablette et un écran classique de desktop (on n’arrête pas le progrès).

Je crains donc de devoir passer la main à plus compétent que moi… ce qui ne devrait pas être très difficile à trouver du côté des sorciers dotcleariens qui passent ici.

3. Le mercredi 6 janvier 2016, 08:39 par mirovinben

Je viens de recevoir une bonne nouvelle de la taulière… Après quelques tests, semblerait bien que les mediaqueries fassent leur boulot correctement.

Yapluka avancer… et voir comment ce thème peut être adapté. :-)

4. Le mercredi 6 janvier 2016, 11:29 par Gilsoub

Héhéhé ;-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1903

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Cadie_p.jpg

Caddie du 15ième

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Vernon_p.jpg

Vernon Subutex dans le métro

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

J'ai réalisé que

Dans 5 ans, j’aurai 60 ans.

Mes croyances d'enfant

Quand j’étais petite je croyais que quelqu’un qui menait une vie de bohème venait de Bohême. Maintenant, je sais que l’on peut être un bohémien, vivre ou pas en Bohême et mener une vie de bohème. Par contre, je n’ai toujours pas compris pourquoi bohémien ne s’écrivait pas avec un accent circonflexe !

Tu vois ce que je veux dire

Par un SMS, Yo me propose d'aller voir un spectacle : La lesbienne invisible. J'accepte sans même savoir de quoi il s'agit. Une amie accompagne Yo. C'est un divertissement distrayant, et plaisant. J'ai plus apprécié le dernière partie que certaines caricatures. La définition du temps lesbien, à savoir que neuf jours lesbiens équivalent à quatre ans et demi chez les hétéros et à trois secondes et demie chez les pédés, m'a fait éclater de rire. Une marche durant laquelle, j'appris qu'il existait au moins une personne qui regardait la bouche des gens dans la rue. Un restau où nous étions trois assise autour de la table à porter le même prénom. L'amie d'Yo nous raconta une soirée où, j'étais allée au début, et elle, plus tard. La discussion s'enchaina sur la prostitution. La soirée fut très agréable.