À chaque marché, un bouquet

À chaque marché, je vais voir
le même marchand de primeurs.
À chaque marché, il m’offre du persil.
Je n’en consomme presque pas.
une fois, j’ai refusé,
cela l’a vexé.
Quand je rentre,
je coupe les tiges,
et je mets mon bouquet de persil dans l’eau.
ainsi à chaque marché, j’ai mon bouquet.

Partage

Commentaires

1. Le lundi 9 juin 2014, 10:47 par samantdi

C'est pareil pour moi :-) Le persil jaunit gentiment dans un verre...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1432

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Cadie_p.jpg

Caddie du 15ième

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Ballon_p.jpg

Dimanche 90

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Tout arrive à qui sait attendre

Dans la cuisine, l’eau chaude et l’eau froide étaient inversées. Quand j’ai aménagé, le gardien m’avait dit que cela prenait 5 minutes à remettre les tuyaux dans le bon ordre. Soit, ce n’est que ce matin que je lui ai remis mes clés pour que cela soit fait. Juste 10 mois après avoir constaté cette anomalie.

Optimisme

Pourquoi devrait on croire que quelque chose de bon sortira de ce quinquennat ? Dire que j’ai voté pour un mec de gauche qui ne fait qu’une politique de droite.

Jour sans

Je vais dans un magasin d’aquariophilie, pour acheter un filtre pour l’aquarium. Le filtre que je veux ne se fait plus. Il m’a commandé l’équivalent. Je vais dans une librairie pour acheter un guide sur le Japon. Il n’y avait pas celui que je voulais. Je passe devant un magasin de fringues que j’aime bien. Il fallait aller à Opéra pour avoir les tee-shirts souhaités.