À chaque marché, un bouquet

À chaque marché, je vais voir
le même marchand de primeurs.
À chaque marché, il m’offre du persil.
Je n’en consomme presque pas.
une fois, j’ai refusé,
cela l’a vexé.
Quand je rentre,
je coupe les tiges,
et je mets mon bouquet de persil dans l’eau.
ainsi à chaque marché, j’ai mon bouquet.

Partage

Commentaires

1. Le lundi 9 juin 2014, 10:47 par samantdi

C'est pareil pour moi :-) Le persil jaunit gentiment dans un verre...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1432

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Piqure

Selon les résultats de l’échographie du 14 décembre, je risque être obligée, de faire des piqures à Epi. La véto m’a rassuré en me disant que quand on était obligé on y arrivait.

Je suis arrivée

À l’âge où même les personnes âgées m’appellent madame.

Comment

Faire comprendre à mes bestioles qu’elles ont des griffes au bout des pattes ?

29 ans

Il y a 29 ans, il faisait très chaud, aussi. Ne me demandez pas pourquoi, je m’en souviens. Sachez juste qu’il y a 29 ans, le 23 juin, ma vie a changé à jamais.

Short

J'ai aimé les ptits shorts des handballeuses hier soir. Soit dit en passant, quand j'ai googlisé, équipe de France de handball, les premiers résultats de ma recherche ne montraient que l'équipe masculine. Google est-il sexiste ?