La taille des écrans plats

Au vu de ceux de mes voisins,
le mien est ridicule.
En rentrant, un soir de match de foot,
beaucoup de mes voisins, comme moi,
n’ont pas de voilage aux fenêtres,
je suis restée impressionnée par la taille d’un.
Il faisait presque tout un mur.
J’aurai pu suivre le match
de la cour de l’immeuble.

Partage

Commentaires

1. Le jeudi 13 mars 2014, 08:42 par mirovinben

Mon écran est ancien (HD ready et pas Full HD), acheté avant l'arrivée de la TNT chez nous (mais avec le tuner prévu pour), pas très grand (c'était vite très cher et fallait qu'il s'insère dans une niche) et lourd.

A présent les prix, les poids et les techniques ont évoluées. Reste à trouver le bon compromis entre dimension et distance de visionnage.

Je me demande si l'absence de rideau ne faciliterait pas l'expression du syndrome "jan-nè-unplugran-ketoa".

2. Le jeudi 13 mars 2014, 11:04 par Cunégonde

Possible, pour ma part, je n'ai pas encore ce syndrome, trop masculin:-)))))

3. Le lundi 17 mars 2014, 13:18 par C&C

Masculin? Mais tu n'y es pas! Tous ceux qui rentrent chez moi, hommes et femmes, sont amusés ou choqués de voir ma téloche vintage :-) , écran 15.0...

4. Le lundi 17 mars 2014, 20:39 par Cunégonde

Il fait comvien de pouces ton écran ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1356

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

La nature humaine me laissera toujours pantoise

La méchanceté donne t-elle du pouvoir ? Si oui, est-ce pour cela que certaines personnes le sont ?

Séries

Ce matin en regardant ma cafetière, en comprenant l'importance qu'elle avait à mes yeux, j'ai pensé faire des billets sur les objets de mon quotidien. Et vous quels sont vos objets les plus usuels ce qui comblent votre vie sans que vous ne les remarquiez ?

Saint Jean de Passy

Un jeune prêtre, d’une trentaine d’années, en soutane, mache un chewing-gum et sort de sa poche un portable.

Qu'est-ce que je fais

Je garde les dollards qui me restent pour y retourner un jour, ou je les change ?

Mains interrogatives

Se tenant par la main, Place Clichy, un couple de filles. Est-ce que dix, quinze ans en arrière, je l’aurais fait ?