Elles ont le pouvoir

J’étais fatiguée,
je n’ai pas joué avec mes bestioles.
Elles ont joué ensemble,
bruyamment une bonne partie de la nuit.
À 6h30, elles ont allumé la télé.
Je ne pense pas qu’elles ont pour autant pasquiné.

Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 29 mai 2013, 09:01 par mirovinben

Hein ? Elles ont allumé la télé ? Chat alors…

2. Le mercredi 29 mai 2013, 09:37 par samantdi

Parfois j’ai aussi des réveils intempestifs en pleine nuit, je sers de base arrière à de terribles courses poursuites ! Mais jamais encore aucun n’a su allumer la télé :-)

3. Le mercredi 29 mai 2013, 11:44 par Cunégonde
Elles sont trop fortes.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1065

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Véto

J’avais RDV à 10h30. Je me rends à l’accueil. La personne présente me demande à quelle heure j’ai RDV. Je lui dit 10h30. Non, me répondit elle, c’est la personne qui vient de dans le cabinet du vétérinaire qui a RDV à cette heure-là. Elle regarde sur so ordinateur, rien. Je lui explique que c’est un homme qui m’a donné le RDV. Impossible me dit-elle, aucun homme ne répond au téléphone ici. Je regarde Épi pour lui demander où on avait RDV. Pourtant l’homme qui m’a fixé le RDV m’a aussi parlé de Fil puisqu’elle est déjà venue, elle. La personne à l’accueil me propose de patienter que le vétérinaire pourra s’occuper d’Épi après. Quand il est venu nous chercher, j’ai reconnu sa voix.

Ululement

À défaut d’être réveillée par les ululemnts d’un hibou, je le suis souvent par les ronflements d’Épi.

Dimanche 58

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Différentes lesbiennes

J’explique à Gertrude ma rencontre avec un couple de lesbiennes séparatistes. Elle comptaient tout, et faisaient leurs tâchent ménagères, non selon leurs goût mais selon un tour établit qui leur semblait justifié. Un concept qui me semble trop contraignant. À Stockholm, avec Gertrude, comme nous payons comme bon nous semblait, nous faisions les comptes. Dans le vol de retour, Gertude me traite de lesbienne équitable. Faisant comme moi, prenant un mot Pour un autre. Je suis partie d’un fou rire en me demandant quand je deviendrais une lesbienne bio !

test

Que pour voir si tout marche. Bien