Flash■2

Des phares au loin,
le bus n'avance pas.
On passe à côté de l'accident.
Les pompiers et le SMUR interviennent.
Le visage de cette femme africaine hagard.,
le bus me transporte ailleurs
chez moi.

Partage

Commentaires

1. Le jeudi 15 novembre 2012, 16:19 par Ed

On se sent voyeur et impuissant. Trop souvent.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/861

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Plein air

Deux heures de marche, aprés le boulot, et un pique-nique.

Inviter

Cela a l’air un acte si anodin, si banal qu’il ne l’est pas pour moi. Recevoir, me déclenche des crises d’angoisse. Tout doit être parfait. Entrer dans mon antre, n’est pas une intrusion mais quand même. En plus comme je n’aime pas cuisiner je n’invite pas à manger. Rare sont ceux qui ont partagé un repas, chez moi, avec moi. Ailleurs, quand ce n’est pas moi qui cuisine, c’est plus simple. Moins de pression à gérer. En plus, je me suis aperçue qu’il était plus aisé pour un homme célibataire de ne pas cuisiner donc de ne pas inviter que pour une femme célibataire. Je suis encore à chercher une marque de bière pour une future invitation. J’ai encore un peu de temps devant moi. Ils sont dans une lointaine contrée, pour le moment.

Poignée

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Piscine⊙31

Ce matin, je suis allée à la piscine. J’avais oublié mon bonnet et mes luettes. Ils ont toujours un bonnet à prêter. Je me suis donc retrouver malvoyante, surtout sous l’eau. Sans lunettes, je vois tout, mais rien de net, donc assez pour me déplacer. Sous l’eau, j’y voyais presque rien. C’est angoissant. Je suis restée une demi-heure à faire trempette.

Humain

Les émotions qui m’étreignent en voyant Ma Nièce, Petit Neveu, Mon Neveu et Nanou qui viennent dîner pour mon anniversaire.