Azuki

Haricot rouge, dans un magasin japonais,
et 8€25 les 200g.
Soja rouge, dans un magasin chonois,
et 1€75 les 400g.

Commentaires

1. Le samedi 1 septembre 2012, 08:12 par mirovinben

Personnellement, j'hésite très beaucoup à acheter des produits alimentaires venant de Chine... Même beaucoup moins chers, sans doute à cause de ce beaucoup moins cher. En fait, je n'en achète jamais.

Beaucoup de choses qui viennent du Japon me sont chères. Entre autre la recherche de la perfection... Qui n'a pas de prix ;-)

2. Le samedi 1 septembre 2012, 08:47 par Mistake

Complètement ok , dans la mesure du possible et c'est pas souvent le cas je boycott tout ce qui est chinois je n'hésite pas à le dire ils font crever la planète entière sur tous plans ,économique social,écologique et en plus ils envahissent la France en rachetant tout et en plus ils arrivent à se fondre dans la masse sans impopularite particulière comme pour d autres cultures bien moins tolérées attention je vous dis !

3. Le samedi 1 septembre 2012, 12:23 par Cunégonde
Vous avez raison.
4. Le samedi 1 septembre 2012, 13:08 par mirovinben

Je ne suis pas sûr du tout d'avoir raison. Mais c'est ainsi que je procède.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/796

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Petite violence

Même grande pour me mettre au boulot aujourd’hui, le télétravail ne va pas toujours de soi. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub

Le choix de la fin de vie

Les suicides en couple de ces 2 couples dont la presse a parlé m’ont profondément touchée. Je suis pour que nous ayons le choix de notre fin de vie. Il y a quelques années, le suicide me choquait, me perturbait. Maintenant, la vie aidant, je me suis assouplie. Notre dignité doit exister même dans la mort. Nous devons avoir la possibilité de nous tuer si la vie ne répond plus à « notre besoin de vie ». Si la qualité de notre vie n’est plus là. À quoi bon ? Je ne pense qu’aux personnes qui choisissent le suicide comme fin de vie à cause de la maladie, d’une souffrance insupportable. Je pense que si l’euthanasie était légale, certains auraient eu une mort plus sereine. J’ai conscience que mes mots peuvent choquer, mais c’est de la souffrance que j’ai ressentie lorsque j’ai appris que l’un de ces deux couples s’est tué avec un sac en plastique sur la tête.

Surprise

Hier soir de me retrouver seule avec @Otir, c’était sympa, nous avons papoté. Surprise mais pas tant que ça, avec ce qui c’était au Capitole, à Washington. Aujourd’hui, une infiltration mais pas de surprise.