Question existentielle

Comme le dit si joliment
sur son blog espritment
un blog lesbien l'est si ce mot
est si rarement utilisé ?

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 25 juillet 2012, 14:33 par Cristophe

Je ne me suis jamais proclamé hétérosexuel, mais si on lit mon blog il est clair que je le suis. Pourquoi n'en serait-il pas autant pour les lesbiennes ?

2. Le mercredi 25 juillet 2012, 16:09 par Cunégonde
Justement à cause de cela. Pour nous, il faut dire, il gaut de la visibilité.
3. Le mercredi 25 juillet 2012, 17:08 par C&C

C'est une question que je ne comprends pas, peut-être une question de français, ça fait longtemps que je ne vis plus en France ;-) Lesbien, drôle d'adjectif pour un blog! Et puis je n'aime pas ce mot.

Les lesbiennes ont-elles une vie si différente de celle des autres? Est-ce que ça vaut la peine de mettre une grosse étiquette si elle n'est pas militance? Ou alors pour dire qu'une lesbienne a la même vie que les autres avec un peu plus de complications?

4. Le mercredi 25 juillet 2012, 17:25 par Cunégonde
Tes questions feront ma note de demain. Bisous
5. Le mercredi 25 juillet 2012, 19:15 par Cristophe

Je comprends qu'on dise haut et fort qu'on est lesbienne quand on a des revendications, par exemple pouvoir adopter, élever ensemble un enfant. Mais le reste du temps ? Qu'est-ce que j'en ai à faire qu'une femme soit avec une femme ou un homme ou un frigo ?

6. Le mercredi 25 juillet 2012, 19:22 par Ed

Bien sûr que oui.

7. Le mercredi 25 juillet 2012, 21:07 par Cunégonde

Personnellement, j'ai jamais couché avec un frigo !
Je préfère qu'une femme soit une femme, avec un sexe de femme. Et des seins, j'ai manqué oublié !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/761

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Hommage national

http://www.gouvernement.fr/partagez-hommage-national Non, je ne mettrai pas de drapeau à ma fenêtre, pas parce que je n’en ai pas. Rendre cet hommage pour moi, est un acte empli de pudeur; un acte de respect envers les personnes tuées le 13 novembre; un acte de recueillement. Cela n’a rien à voir avec ma fierté d’être française. Mettre un drapeau à la fenêtre, comme on affiche un poster, comme on le montre dans les stades, quand la France gagne, n’a pas de sens pour moi. Je rendrai l’hommage le plus respectueux et le plus humble possible, sans selfie, sans publication sur les réseaux sociaux.

Je sais, je suis cynique

Je savais bien qu'il pouvait être dangereux d'aller voir des films de super héros. Mon cynisme me protège d'une certaine violence.

Hésitation

J’en ai beaucoup. Je n’ai pourtant pas hésité, pour écrire cela.

Eau_p.jpg

Dimanche 85

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.