Brève de Lapalisse

Plus c'est compliqué,
moins c'est simple.

Partage

Commentaires

1. Le samedi 7 juillet 2012, 18:56 par Cristophe

Je ne suis pas toujours d'accord ! Par exemple dans les jeux d'écriture, il y a des contraintes qui paraissent compliquées au départ, et finalement avec ces contraintes, l'écriture peut venir pluss facilement que devant une page blanche en toute liberté.

2. Le samedi 7 juillet 2012, 20:47 par Cunégonde

Pour ma part, je suis persuadée que les contraintes font partie de la création.

3. Le samedi 7 juillet 2012, 21:11 par Ed

Tout à fait d'accord Cunégonde. Si non ne se fixe pas de contrainte, on part dans tous les sens, et ça devient nul ou ça bloque.

4. Le dimanche 8 juillet 2012, 08:25 par mirovinben

Complication n'est pas forcément contrainte et simplifier peut être contraignant...

Ce qui ne m'empêche pas d'être convaincu, moi aussi, de l'intérêt d'une contrainte dans toute forme de création.

5. Le mercredi 11 juillet 2012, 08:16 par Obni

Il y a presque toujours une contrainte dans l'écriture (vocabulaire, syntaxe,vécu, ressenti, grammaire…)

Je pense que l'écriture automatique révèle -par exemple- ce type de contraintes, un peu comme une séance chez le psy révèle des sens cachés à sa vie, des explications…

Je pense comme Cristophe que les jeux d'écriture sous conrainte, tels les exercices oulipiens sont incroyablement féconds car catalyseurs de créativité. Enivrants.

6. Le mercredi 11 juillet 2012, 08:41 par Cunégonde
Oui la contrainte fait partie de l'acte de créer.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/742

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Interrogations autour de la mort et la peur de celle-ci

Ma sœur s’est fait opérer d’un cancer. J’ai réalisé qu’elle pouvait mourir. Qu’est-ce qui peut me faire peur à ce point ? Je sais que tout vivant est voué à mourir. La mort d’un proche me renvoie à la douleur du deuil. Est-ce que c’est la peur de ressentir à nouveau une telle douleur qui m’effraie ? La peur de perdre ma sœur? Je suis à un âge où la mort risque d’être présente de plus en plus. Quand ma mère est morte, j’ai compris que la mort faisait partie de la vie. Pourquoi ne pas l’accepter, alors ? À chaque mort qui me touche, une infime partie de moi meurt. Est-ce que c’est qui cela qui me fait peur ? …

Donne un nom aux personnes

J'ai affaire à une personne qui ne nomme jamais les personnes qui partagent des moments de sa vie. J'ai donc comme sensation qu'elle ne les reconnait pas, qu'elle ne les laisse pas entrer, entièrement dans sa vie. Puis un jour, j'ai entendu un nom. Un nom important pour nos relations professionnelles, donnerait-elle un nom quand celui-ci pourrait lui apporter une certaine reconnaissance, une possible « protection » ?

Sortir

« Un sac à main, c'est comme un chien.On le sort. »

Ketch

Up

Ma marche (suite)

J'ai apprécié par, quatre fois, faire des photos pour des inconnus. Je me suis pressée de leur travailler pour qu'ils les ai assez vite (le lendemain). Étrangement, les deux couples à qui j'ai demandé leurs approbations, pour les photographier, je ne leur ai pas demandé leurs adresses.