Dégoutée de la vie

Fil des billets - Fil des commentaires

Chaleur

Je n aime pas la chaleur,
et toutes les odeurs qui s’en dégagent.

Partage

Il ne fait pas bon vivre chez moi

Un escargot et deux crevettes
sont déjà morts.

Partage

Vraiment fini, on est en novembre

Je n’ai plus une seule affaire d’été
dans mon armoire.

Partage

Trump

Est-ce que cela signifie que
je risque être, encore obligée de
voter à droite pour que l’extrême droite
ne passe pas aux prochaines élections ?

Partage

Wisigoth

C’est eux les coupables,
eux, qui ont dû m’empêcher de dormir.
Eux, aussi, du moins,
une de leurs descendants
dont la douce voix matinale,
m’a expliqué que ce soir,
c’était fichu, je finis tard,
pas de Paris Carnet pour moi.

À 8h37, je ne rêve que
de pouvoir à nouveau entrer
dans mon lit.
Vivement ce soir !

Partage

Punaise

Pour ne pas dire PUT… !!!
Je regarde sur l’application Ratp,
le chemin pour aller prendre une navette,
qui m’amènera jusqu’aux portes
d’un magasin où je vais voir une penderie.
Le 88 doit me déposer près du 77 bd
Saint Jacques.
Je n’ai jamais pris ce bus.
Je pars un peu plus tôt.
J’arrive à l’arrêt indiqué.
Le panneau d’information indique que
le prochain bus est dans 10 minutes.
Trop tard, donc!
J’ai pris un RER C
J’espère que je vais arriver à bon port.

Partage

Zou

J’vais mieux.
Je vous direz
ce soir, si c’est vrai.

Partage

Kilomètre

J’aimerais être à des kilomètres
d’ici. Vivement octobre,
je prends les bestioles,
et hop…

Partage

Querelle

C’est usant ces querelles régulières
parce que nous ne sommes pas d’accord.
Jamais on joue carte sur table
pour aplanir nos différents.

Partage

Sérinité

Je cours après,
sans jamais l’attraper.

Partage

Gangrène

Je suis capable
de me laisser bouffer par
mon boulot.

Partage

Marionnette

Ado, toutes ces conneries transmises
par l’obligation d’aller cathéchisme,
faisait que je croyais que Dieu
était un marionnettiste
qu’il nous faisait avancer avec nos ficelles
selon son bon grés.
Adulte, je me demande qui tire les ficelles.

Partage

Y a du boulot

Certains,
au sujet de la liberté d’expression,
ne font pas la différence
entre Charlie et Dieudonné.

Partage

11 janvier 2015

Je devais aller nager.
J’irai marcher.

Partage

Mes insomnies sont contre mes bonnes résolutions

Vu que le nombre de kilos que
je dois perdre a dangeureusement augmenté.
Je me suis dit qu’il fallait que je me bouge.

J’avais prévu de débaucher vers 19h
pour pouvoir aller à la piscine.
J’ai même déjà gait mon sac,
repérer le trajet pour aller dans la piscine choisie.
Seul bémol, je suis réveillée depuis que 4h.

Partage

Vendredi soir

Des enfants sonnent à ma porte.
Ils me demandent des bonbons,
c’est Halloween.
Je n’en ai pas.
Un des gamins me lance :
” mais madame plus personne achète des bombons”

Partage

4 heures de sommeil

Ça me joue des tours.
Je sors de chez moi,
je m’aperçois que j’ai oublié ma gamelle.
Je reviens pour la récupérer.
Je ressors, prends l’ascenseur.
Arrivée en bas, je ne trouve plus
mon passe navigo.

Je ne le vois nulle part.
Forcément, il est dans mon sac.

Partage

Mouchoir mouillé

Je m’assois
J’attrape mon dernier kleenex.
Il m’échappe, tombe dans l’eau.

Partage

Jeans de fille

Moi qui n’aime pas le rose,
je me retrouve avec des jeans
qui ont les poches roses!

Je les ai lavés avec une écharpe
en coton rouge qui a déteint.

Partage

La vie est facétieuse

J’ai très mal au genoux droit.
Cette douleur m’empêche de
monter les escaliers facilement.
L’ascenseur est en panne.

Partage

- page 1 de 3

Articles consultés récemment

Un jour

Un jour, ça s’arrêtera.

Stockholm bis

C’est une ville où on se lave les mains à l eau chaude.

garde_p.jpg

Stockholm ♡ 2

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Photos prises avec mon smartphone

Différentes lesbiennes

J’explique à Gertrude ma rencontre avec un couple de lesbiennes séparatistes. Elle comptaient tout, et faisaient leurs tâchent ménagères, non selon leurs goût mais selon un tour établit qui leur semblait justifié. Un concept qui me semble trop contraignant. À Stockholm, avec Gertrude, comme nous payons comme bon nous semblait, nous faisions les comptes. Dans le vol de retour, Gertude me traite de lesbienne équitable. Faisant comme moi, prenant un mot Pour un autre. Je suis partie d’un fou rire en me demandant quand je deviendrais une lesbienne bio !

Je le suis devenue

Depuis que je me suis achetée les crevettes, et Zic et Zac. Je me suis transformée en voyeuse. Je les mate, je mes prends en photo, je les filme.