Jour 19 du confinement

Je suis sortie faire des courses.
Il ne restait que 5 bouteilles de lait entier
dont je me sers pour faire mes yaourts.
Il n’y avait plus de farine,
d’aucune sorte.
Personne ne sait que
je me suis momentanément mise à la cuisine.
J’ai 6365 pas, les courses plus
ma stratégie de marcher quand
je téléphone fonctionne.

Jour 18 du confinement

J’ai télétravaillé. J’ai commencé
à 8h et j’ai arrêté à 19h.
Ça va plus ça, si je bosse plus
à la maison qu’au bureau.
Je me suis aussi fait un cake
farine de riz complet;
patate douce;
Féta, cumin.
La prochaine fois, je remplace
la patate douce par des carottes.
Moi, je vous dit faut que
ça finisse bientôt ce confinement,
je bosse trop et je fais la cuisine.

Je n’ai fait que 3113 pas.

Jour 17 du déconfinement

La journée a commencé très, trop tôt 5h.
Un sms avait fini d achever ma nuit.
Elle avait des symptômes.
12h30, c’est bien ça, 2 semaines d’arrêt.
En espérant qu’elle n’ait pas une forme sévère.
Plus la crise avance,
plus j’angoisse car il y a de plus en plus
de personnes que je connais,
de proches qui l’ont.
Je me sens démunie et impuissante.
La journée a été compliquée.
En allant prendre le métro,
j’ai vu une enfant et sa mère
avec chacune un masque rose.
Ça m’a achevé.

J’ai fait 16519 pas et
monté une centaine de marches.

Jour 16 du confinement

Un collègue a ce fichu virus.
Du moins, son toubib a dit
qu’il y avait de gros soupçons.
Ça m’angoisse.
C’est bientôt les prestations,
et je sais ce que cela signifie pour beaucoup.
Mon boulot prend toute son importance,
à cette période du mois.
J’ai mangé un sorbet,
pour me remettre de mes émotions.
Je ne sais pourquoi
j’ai lu l’étiquette.
Un quart de sorbet était du sucre !

Ce soir Paris Carnet sur le net.
C’était sympa.
J’ai mis des têtes sur les noms.

Je ne suis sortie que
pour vider la poubelle.
J’ai fait 4692 pas,
j’ai monté 33 marches.

Jour 15 du déconfinement

Ce matin, en allant travailler
il y avait, en plein milieu de la rue,
un homme sur une trottinette électrique
qui prié à tue-tête.
Il conjurait dieu de laisser
tranquille sa famille.
Ce soir, un homme sur des rollers
qu’il savait peu maitriser,
pousser une poucette,
tout en ne lachant pas des yeux,
un gamin qui le suivait en draisienne.
Je me suis demandée si
ce n’était pas lui qui aurait dû prier.
C’est sûrement parce que
je suis une athée pratiquante que
cette idée m’est venue.

J’ai fait 15064 pas,
monté plus d’une centaine de marches.

Jour 14 du confinement

Je n’ai jamais regardé autant
d’émissions de cuisine ou lu autant
de recettes de cuisine.
Je dois manquer d’imagination
dans le domaine.
J’ai télétravaillé et par solidarité
avec mes collègues qui ne font que
travailler, j’ai adopté les mêmes horaires qu’eux.
Je sais pas vous, mais pour moi
le télétravail, c’est compliqué.
Je manque de concentration.
Alors les parents qui doivent
télétravailler et garder
les gosses en même temps,
sûr, j’oublierai un truc et
pas sûr que se soit le taff !

J’ai fait 4827 pas.

Jour 13 du confinement

Je ne suis pas sortie, du tout.
Je n’arrive pas à lire.
Je passe mon temps sur twitter
et sur les blogs.
Par moment, je suis envahie
par les émotions.
Une amie n’a plus de goût,
plus d’odorat.
Ed a une version soft du covid-19.

Je me suis mise à traiter mes photos de 2018.
J’avais oublié plein de trucs
sur lightroom.
Je travaille mes photos de New York.
Les souvenirs remontent,
Ça fait du bien.
J’aime bien cette ville.
J’ai échangé avec Otir
C’était sympa.
Elle a eu l’idée de faire un Paris Carnet sur le web.

Le temps des applaudissements sert aussi à prendre
des nouvelles des voisines.

En marchant dans l’appart,
j’ai fait 6278 pas.

Jour 12 du confinement

J’ai fait la cuisine.
Un dhal au curry, du boulgour,
une compotée d’oignons aux pommes.
J’ai aussi fait une sieste d’une heure et demie.
Pourtant j’avais pas eu d’insomnie cette nuit.
J’ai des nouvelles de personnes que
je ne vois pas souvent.
Comme on m’a dit le confinement a du bon.
Seul ce virus me fait peur.
Ce nombre de morts qui augmente
jour après jour de façon si violente
est effrayant.
un coup de chaud, et je le suis pris
la température.
Je ne suis pas sortie,
sauf pour ces poubelles.
J’ai fait 3152 pas, monté 33 marches.

Jour 11 du confinement

Aujourd’hui maison,
je suis quand même sortie.
J’avais rempli la case activité physique.
La marche en est une !
Je suis revenue avec une mangue.
Je sais ce n’est pas bon du tout
pour le rapport carbone.
Je l’ai lavé avec une eau savonneuse.
Je me demande pourquoi
j’ai besoin de tendresse,
et cela passe aussi/surtout
par ce que je mange.

Vous aussi vos lavez vos courses
avant de vous en servir ou
de les ranger ?

J’ai fait 5558 pas et monté 33 marches.

Rue de Steinkerque vide !

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Rue_p.jpg

Jour du 10 du déconfinement

Dernier jour de travail de la semaine.
Du moins demain, je ferai du télétravail.
Ce matin, dans une station de métro ouverte
en attendant le métro justement,
une annonce orale qui s’est terminée par
Protégez-vous !
Un bon de plusieurs années en arrière.
J’ai terminé tous mes mails par cette “injonction”.
J’ai dû faire plusieurs pharmacies
pour trouver du gel pour les agents.
Il a fallu que je fasse le tour des 2 autres entités,
j’en ai mal aux jambes,
ça m’a fait du bien.
Ce matin, marche pour trouver une station.
Marche pour arrivée au bureau,
la station habituelle était fermée.
Ce soir, marche pour trouver une station de la ligne 8.
J’ai fait 18180 pas, monté une soixante de marche.
On a bu un apéro avec 2 de mes sœurs
et une de mes nièces.
Merci la technologie.
Je bois peu, mais depuis le début du confinement
j’avais envie d’une bière.

Dans le monde d'après

Liste de choses que je ferai dans le monde d’après
(je la mettrai à ce jour quand j’y penserai) :
■ Aller chez le coiffeur, c’est déjà trop long.
■ Boire une bière
■ Repartir à la piscine
■ J’essaierai d’être moins ourse.
■ J’irai voir plus souvent ma famille,
même si je pense qu’à 620 kms elle est assez près.

Jour 9 du confinement

En fait je serai confinée 1 jour sur 2,
je ne travaillerai pas samedi,
pas de transport en commun à prendre.
J’ai fait mes vitres, ça devait faire un an.
J’ai passé l’aspirateur.
Vu ce que je lis tous les habitats
ou presque seront super propres après la pandémie.
Je n’arive pas à lire.
J’ai beaucoup de mal à télétravailler.
Une amie qui travaille dans la même boite que moi
ne m’avait pas répondu depuis hier soir.
J’étais à 2 doigts d’appeler sa famille.
Quel soulagement quand
j’ai vu que c’était elle qui me rappelait.
Il m’arrive de passer par beaucoup d’émotions,
avant de retrouver mon calme.
Il m’arrive d’avoir des crises d’angoisse, la nuit.

J’ai fait 2868 pas, et j’ai monté 33 marches,
je suis allée vider ma poubelle recyclage.

Jour 8 du déconfinement

Aujourd’hui, grande sortie !
Allez au travail, j’en ai mal dormi,
J’apréhendais beaucoup, le métro, et les gens.
Ça, c’est très bien passé.
Nous étions très bien organisés.
Je ne savais pas qu’un jour
je dirais ça, aller au bureau m’a fait du bien.
Je suis rentrée vers 16h30,
métro vide comme ce matin à 7h45.
J’ai dû faire la queue au monop
pour faire des courses.
Demain, je ne sors pas.
Quand je suis rentrée chez moi,
je me suis souvenue des échanges
sur twitter, j’ai lavé mon concombre.
J’ai aussi fait une zone confinement
pour habits contaminés,
jean, veste, doudoune.
Mes chaussures, comme d’habitude,
restent dans l’entrée.
J’ai fait 12948 pas !

Jour 7 du confinement

Ça doit être bien un casque de réalité virtuelle.
Je pourrai marcher en forêt
au lieu de marcher dans mon appart.
J’ai travailloté,
mais c’est compliqué quand
on a pas toutes les infos nécessaires.
Demain je dois aller bosser.
Je ne suis pas trop rassurée de prendre le métro;
ni de voir du monde.
Mais bref, si toutes les conditions ne sont pas réunies,
on reste portes fermées.
Je n’ai fait que 3341 pas,
je n’ai monté aucune marche,
je ne suis pas sortie de mon appart.
Je n’ai toujours pas fait mes vitres,
ni le gâteau aux pommes,
d’ailleurs !
Mon micro ne s’allume plus.
Il est tout neuf, en plus.
C’est pas demain
que je vais pouvoir l’envoyer en réparation.

Jour 6 du confinement

Pour ne pas passer trop de temps assise,
je m’oblige à me lever et à marcher, bouger
toutes les heures en moyenne.
C’est mieux pour mon dos.
Ce matin, j’ai fait le pont,
3 séries de 40 secondes.
Je devrais le faire tous les 2 jours.
Ça fait un an que je n’ai pas eu de lumbago grâce à ça.
Aujourd’hui, je ne suis pas sortie du tout,
pas de poubelle à vider.
J’ai quand même réussi à faire 3658 pas.
Je n’ai pas fait le gâteau aux pommes que
j’avais l’intention de faire.
A la place ce matin, j’ai fait une formation
barbante mais obligatoire, comme ça,
elle n’est plus à faire.
Dans l’après-midi, j’ai mis des lentilles à tremper,
il parait que c’est mieux.
Je n’ai mangé de la viande qu’aujourd’hui.
J’en acheté très peu. Du coup, je mange beaucoup de légumineuses.
J’ai 3 sortes de lentilles : des vertes, des corails et des belugas,
c’est pas comme les baleines, elles sont noires,
et je ne sais pas pourquoi on les appelle comme ça;
j’ai 2 sortes de quinoas : rouge et pas rouge;
des pois cassé, même si j’ai aussi des pâtes à la farine de pois cassé.

Jour 5 du confinement

Comme beaucoup aujourd’hui,
j’ai fait le ménage à fond.
J’ai fait tourné une machine,
J’ai lavé tout le linge, veste, pantalon de jogging
qui était posé sur une chaise dans ma chambre.
J’ai traîné sur les réseaux sociaux.
J’ai un peu bossé ce matin.
Il faut joindre tous ceux qui
doivent reprendre lundi,
les écouter, les rassurer.
Sans protection : gel, gants, masque;
pas d’ouverture.
A 20 h, des fenêtres, on a applaudi,
du coup, on se voit entre voisins.
On se parle, l’immeuble forme un U,
ça facilite les échanges du soir.
Même des fenêtres du foyer de travailleurs,
ce soir, des applaudissements se sont fait entendre.
L’idée d’une liste, de ce que je ferai que
dans le monde d’après, est née.
J’ai fait 4608 pas et monter 33 marches.
A part pour la poubelle,
je ne sors que mardi.

Jour 4 du confinement

On ne m’a pas inquiétée, non!
Du coup, j’ai demandé sur twitter,
@kozlika m’a répondu,
nous avons échangé
sur la meilleure manière de désinfecter.
Du coup, j’ai nettoyé mes poignées de porte
et mes interrupteurs avec du vinaigre blanc,
comme ça ne désinfecte pas,
j’ai tout repassé à l’eau de javel,
ça, sûr, ça désinfecte.
Ma sœur aînée me fait des masques.
Non la famille n’est pas inquiète.
Je suis allée faire des courses.
C’était bien organisé,
Je suis étonnée de ce que les gens peuvent stocker.

J’appuie sur le bouton de l’ascenseur avec ma clé,
d’ailleurs tous les boutons,
je n’ai pas encore trouvé de truc pour tirer les portes,
pour les pousser, je le fait avec les pieds.
Une fois chez moi, je javéllise mon trousseau de clés.
Non, je ne suis pas inquiète.
Je mets en pratique tous les trucs que
j’avais appris pour gérer mes angoisses.
J’ai fait 3113 pas et je n’ai fait que
descendre 66 marches.
Bonne nouvelle, j’ai découvert
@Rcapucon.

Mon dieu, il faut vraiment
qu’il y ait un virus pour que je fasse
des billets aussi longs.

Jour 3 du confinement

Rien d’exceptionnel, sauf que
je viens de me rendre compte que
pour écrire exceptionnel, je devais réfléchir à
mettre toutes les bonnes lettres
dans le bon ordre.
Certains mots sont compliqués comme obtenir.

Je suis descendue vider ma poubelle,
en rentrant dans mon appart,
à force de lire trop de trucs ici et là,
j’ai passé au gel mon trousseau de clés,
la poignée de la porte et mes mains que
j’ai ensuite lavées à l’eau et au savon.
Ça y est je psychote.

J’ai réussi à faire 2719 pas,
je n’ai fait que descendre 66 marches.

Jour 2 du confinement

Je ne suis pas sortie,
sauf pour aller jeter ma poubelle
et récupérer un colis,
dont je n’espérais plus la livraison.
Le site ne m’a toujours pas prélevé.
J’étais étonnée.
Le livreur avait toutes les protections.
J’étais rassurée.
Je n’ai fait que 1695 pas.
Et j’ai monté 66 marches.
Je me suis fait un parcours
de 80 pas dans mon appart,
pour faire mes dix milles pas journaliers,
il va falloir que
je fasse 125 parcours.
Si le COVID-19, j’espère que
ma voisine du dessous ne le fera pas.
Entendre la fillette courir toute la journée
au dessus de ma tête est, comment dire…
Le temps des repas et de la sieste
sont appréciables
Je pense à ses parents qui ont autant
d’espace que moi
pour 3 personnes.

- page 1 de 2

Articles consultés récemment

Où est passé le FLNJ ?

Je suis allée quai de la Mégisserie. Je suis tombée sur une scène d'une rare violence, des nains de jardin enfermés dans une cage. Je n'étais pas armée de mon appareil photo. Je n'ai pas eu le réflexe de figer cette ignominie avec mon téléphone portable pour la jeter à la face du monde libre. Que fait le Front de Libération des Nains de Jardin ?

Jour 3 du confinement

Rien d’exceptionnel, sauf que je viens de me rendre compte que pour écrire exceptionnel, je devais réfléchir à mettre toutes les bonnes lettres dans le bon ordre. Certains mots sont compliqués comme obtenir. Je suis descendue vider ma poubelle, en rentrant dans mon appart, à force de lire trop de trucs ici et là, j’ai passé au gel mon trousseau de clés, la poignée de la porte et mes mains que j’ai ensuite lavées à l’eau et au savon. Ça y est je psychote. J’ai réussi à faire 2719 pas, je n’ai fait que descendre 66 marches.

Jour 5 du confinement

Comme beaucoup aujourd’hui, j’ai fait le ménage à fond. J’ai fait tourné une machine, J’ai lavé tout le linge, veste, pantalon de jogging qui était posé sur une chaise dans ma chambre. J’ai traîné sur les réseaux sociaux. J’ai un peu bossé ce matin. Il faut joindre tous ceux qui doivent reprendre lundi, les écouter, les rassurer. Sans protection : gel, gants, masque; pas d’ouverture. A 20 h, des fenêtres, on a applaudi, du coup, on se voit entre voisins. On se parle, l’immeuble forme un U, ça facilite les échanges du soir. Même des fenêtres du foyer de travailleurs, ce soir, des applaudissements se sont fait entendre. L’idée d’une liste, de ce que je ferai que dans le monde d’après, est née. J’ai fait 4608 pas et monter 33 marches. A part pour la poubelle, je ne sors que mardi.

Katmandou

Reconstruire pour rêver à nouveau.

Un blog, ce n'est pas toujours simple

Ce n’est pas le tout de faire des erreurs et de se retrouver à la porte de son blog. Il faut pouvoir l’expliquer sur le forum de dotclear, afin que des sorciers puissent vous venir en aide. Cela nécessite donc d’avoir le vocabulaire approprié et de pouvoir retranscrire de façon la plus fiable possible ce qui s’est passé, ou ce que l’on a pas compris (voire les deux). Avant-hier, je me suis rendu compte qu’expliquer ces erreurs n’est pas si aisé. Comme me l’a signifié Kozlika « dire que cela ne marche pas, ça n’aide pas. » C’est si vrai. Je n’avais pas compris que je devais me connecter à ce nouvel espace avec un nouvel identifiant puisqu’il est dans le même espace que ce blog-ci, et que dans l’admin, il existe un menu déroulant m’y donnant accès. Maintenant, tout est rétabli, ou presque.