Jour 22 du confinement

Ce matin, je suis allée
dans un magasin bio
à côté de chez moi,
plus d’œufs. En sortant,
une femme à dit à son mari
de se reculer car
je n’avais pas de masque.
Je ne saurai dire ce que
cela m’a fait d’être capable
de faire peur à quelqu’un,
en plus je fais très attention aux distances.
C’est la seule chose qui me rassure
avec le lavage des mains.
Cet après-midi, j’ai appris que
la semaine prochaine,
nous serons essentiels tous les jours.
Je serai donc déconfinée
du lundi au vendredi.
Ça m’a énervée.
Je suis ressortie m’acheter
de la glace à la pistache,
le magasin est à côté.
Je fais attention à me passer les mains,
au gel dès que je suis sur le trottoir,
en rentrant et en sortant du magasin.
Dès que je rentre chez moi, aussi.
Je sais c’est très con d’être ressortie,
surtout pour de la glace.
À ce moment là, elle était essentielle.
Il me semble que je rencontre plus
de risques à prendre le métro
deux fois par jour;
et à être au contact du public.

Je n’ai fait que 3460 pas et
monté 66 marches.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2603

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Gateau_p.jpg

Gateau

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Gérer du SAV peut s’avérer gourmand, et être une belle rencontre.

Feminicidea_p.jpg

Féminicides

Affichage dans le quartier de Pigalle. Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Nuit de la solidarité

J’ai dû me désinscrire, à cause d’un emploi du temps trop chargé.

Moult

J’écris peu de billets avec moult détails.