Jour 1 du confinement

Je suis sortie pour faire les dernières courses.
Je me suis achetée des oignons, des pâtes en tout genre :
à l’épeautre, au froment, au sarrasin, et juste au blé.
Les bestioles ont tout ce qu’il leur faut.
Il y avait une ambiance étrange, la queue devant
le tabac du coin.

Je n’arrive pas à imaginer ce que pourra être ce confinement.
J’ai réactivé les groupes WhatsApp.
Aujourd’hui plus de sortie,
je ne suis pas encore réquisitionnée.
Je pense que quand je le serai
il n’y aura plus de transports.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2574

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Sont-ils inconscients ?

Les gens portent de moins en moins de masque même quand il est obligatoire. Le métro était blindé, ce soir, quand je suis rentrée du travail. Dans moins de 2 mois, je pourrai aller travailler à pied. Ce matin, la file pour accéder à l’aide alimentaire en face de mon boulot était impressionnante. J’ai l’impression qu’elle grandit de jour en jour.

Incroyable

Les échanges sur la mail liste.

Grande réflexion de la journée

plus on vieillit, plus nos culottes grandissent.

Détails du samedi soir

Ce matin, en rentrant du boulot, j’ai remis à distance un resquilleur, dans le métro, du coup, il est resté de l’autre côté du portique. Je crois que je préfère écrire mes billets le soir plutôt que le matin. Et vous, vous préférez quand ? Épi va bien, et Fil est toujours peste. J’ai aimé lire Anthom, je ne suis pas la seule.