Des livres

J’amène mon panier à recycler
dans le local poubelle où
se trouvent les poubelles jaunes.

Sur une de ces poubelles asservies au recyclage
un sac en plastique était posé.
Je regarde le contenu,
il s’agit de livres de poche.
J’en ai pris quelques-uns.

Partage

Commentaires

1. Le dimanche 20 avril 2014, 10:29 par Gilsoub

J'éspére que tes voisins on bon gout ;-)

2. Le dimanche 20 avril 2014, 21:11 par Cunégonde

Ça va.

3. Le lundi 21 avril 2014, 06:45 par mirovinben

Recyclage réussi, donc.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1383

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Pas si fichue que ça

Je trouvais que Bertha ma mini fougère n’avait pas apprécié mes vacances, pendant celles-ci, je l’avais mise dans une grande casserole pleine d’eau. Comme cela elle était arrosée. Pour Hubert, le lierre, j’avais opté pour un embout que l’on visse à une grande bouteille peine d’eau que l’on enfonce ensuite dans la terre. Ce système s’est avéré très efficace. Pour Bertha, il ne convenait pas, son pot est trop petit. Bref, je pensais que Bertha était au plus mal. Je l’ai mise à la poubelle. J’ai étudié le chemin avec le moins de marche à cause de mon orteil, et hop direction un marchand de plantes ouvert tout le temps. Arrivée là-bas, je cherche les fougères, Elles étaient en moins bonne forme que Bertha. J’ai pris un Arthur, un asparagus. Il ira sur le nouveau frigo qui arrive demain. Une fois rentrée chez moi, une crise de culpabilisation aigüe m’a conduite à sauver Bertha du gouffre de la poubelle (un sac en plastique que donne le fruitier sur le marché.) Je l’ai rempotée, arrosée, remise à sa place. J’espère juste qu’elle ne soit pas rancunière.

Appart #3

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Métiers de bouche

Si dans certains arrondissements de Paris, il y a de moins en moins de boucheries, charcuteries, fromagerie, boulangeries, ici ce n’est pas le cas. Je n’avais jamais vu autant de boucheries, et de fromageries que dans la rue Saint-Charles.

La taille des écrans plats

Au vu de ceux de mes voisins, le mien est ridicule. En rentrant, un soir de match de foot, beaucoup de mes voisins, comme moi, n’ont pas de voilage aux fenêtres, je suis restée impressionnée par la taille d’un. Il faisait presque tout un mur. J’aurai pu suivre le match de la cour de l’immeuble.

Étrange

J’ai rencontré un frigidaire dans l’ascenceur, à 21h30, il était livré à lui-même.