Un blog, ce n'est pas toujours simple

Ce n’est pas le tout de faire des erreurs
et de se retrouver à la porte de son blog.
Il faut pouvoir l’expliquer sur le forum de dotclear,
afin que des sorciers puissent vous venir en aide.
Cela nécessite donc d’avoir le vocabulaire approprié
et de pouvoir retranscrire de façon
la plus fiable possible ce qui s’est passé,
ou ce que l’on a pas compris (voire les deux).
Avant-hier, je me suis rendu compte
qu’expliquer ces erreurs n’est pas si aisé.
Comme me l’a signifié Kozlika
« dire que cela ne marche pas, ça n’aide pas. »
C’est si vrai.
Je n’avais pas compris que
je devais me connecter à ce nouvel espace
avec un nouvel identifiant
puisqu’il est dans le même espace que ce blog-ci,
et que dans l’admin, il existe un menu déroulant m’y donnant accès.

Maintenant, tout est rétabli, ou presque.

Commentaires

1. Le jeudi 23 mai 2013, 08:25 par mirovinben

Ce qui reste à rétablir est certainement plus “fastoche”, genre un paramètre correctement servi et un thème judicieusement localisé. ;-)

2. Le jeudi 23 mai 2013, 10:31 par Cunégonde
:-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1048

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

La solution

C’est castoche. J’ai acheté du velcro auto-adhésif. J’en ai collé sur tout le tour de l’étagère de Fil, et sur les bords d’un torchon. Je lui ai remis ses couvertures. Depuis, elle ne va plus dans son étagère.

Piscine⊙2

Une révélation ! La nage sur le dos, Jamais j’avais fait cela. Et là, le maître-nageur me le proppse, je me mets sur le dos, et c’est parti, à mon rythme. Nous étions deux à cette leçon, Antoine aussi a des problèmes de respiration dans l’eau. Pour nous apprendre, nous avons plongé.

Trottoir

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Des veuves

J’expliquais à des copines hétérotes que la plupart des lesbiennes que je connais, portent beaucoup de noir. A. me dit : “non, celle que je vois,ne sont pas en noir”. Ce à quoi je réplique que celles que je connais si! Cri du cœur de A. : “elles sont veuves !”

Pas si fichue que ça

Je trouvais que Bertha ma mini fougère n’avait pas apprécié mes vacances, pendant celles-ci, je l’avais mise dans une grande casserole pleine d’eau. Comme cela elle était arrosée. Pour Hubert, le lierre, j’avais opté pour un embout que l’on visse à une grande bouteille peine d’eau que l’on enfonce ensuite dans la terre. Ce système s’est avéré très efficace. Pour Bertha, il ne convenait pas, son pot est trop petit. Bref, je pensais que Bertha était au plus mal. Je l’ai mise à la poubelle. J’ai étudié le chemin avec le moins de marche à cause de mon orteil, et hop direction un marchand de plantes ouvert tout le temps. Arrivée là-bas, je cherche les fougères, Elles étaient en moins bonne forme que Bertha. J’ai pris un Arthur, un asparagus. Il ira sur le nouveau frigo qui arrive demain. Une fois rentrée chez moi, une crise de culpabilisation aigüe m’a conduite à sauver Bertha du gouffre de la poubelle (un sac en plastique que donne le fruitier sur le marché.) Je l’ai rempotée, arrosée, remise à sa place. J’espère juste qu’elle ne soit pas rancunière.