Un blog, ce n'est pas toujours simple

Ce n’est pas le tout de faire des erreurs
et de se retrouver à la porte de son blog.
Il faut pouvoir l’expliquer sur le forum de dotclear,
afin que des sorciers puissent vous venir en aide.
Cela nécessite donc d’avoir le vocabulaire approprié
et de pouvoir retranscrire de façon
la plus fiable possible ce qui s’est passé,
ou ce que l’on a pas compris (voire les deux).
Avant-hier, je me suis rendu compte
qu’expliquer ces erreurs n’est pas si aisé.
Comme me l’a signifié Kozlika
« dire que cela ne marche pas, ça n’aide pas. »
C’est si vrai.
Je n’avais pas compris que
je devais me connecter à ce nouvel espace
avec un nouvel identifiant
puisqu’il est dans le même espace que ce blog-ci,
et que dans l’admin, il existe un menu déroulant m’y donnant accès.

Maintenant, tout est rétabli, ou presque.

Partage

Commentaires

1. Le jeudi 23 mai 2013, 08:25 par mirovinben

Ce qui reste à rétablir est certainement plus “fastoche”, genre un paramètre correctement servi et un thème judicieusement localisé. ;-)

2. Le jeudi 23 mai 2013, 10:31 par Cunégonde
:-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1048

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Tant de violence ◇2

J’écoutais le discours d’Aissa Doumara Ngatansou quand elle a reçu le prix Simone Veil. Cette histoire qu’elle raconte sur cette jeune femme qui a vu son fils égorgé, ainsi que son mari. Le sang de ce dernier a été recueilli dans un récipient, et on l’a forcé à le boire. En pleurant, je me suis demandée dans quel monde nous vivons. Comment agir contre une telle violence ?

Je sais, je suis cynique

Je savais bien qu'il pouvait être dangereux d'aller voir des films de super héros. Mon cynisme me protège d'une certaine violence.

Eau_p.jpg

Dimanche 85

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Les images plus que le contenu

Je suis allée voir Laurence Anyways. J'ai du mal à accrocher à l'histoire. Il me semblait que Laurence passait plus de temps à courir après son amour qu'à nous expliquer son changement de sexe. Néanmoins, j'ai aimé l'humour, la subtilité des dialogues. Par contre, j'ai adoré l'esthétisme de ce film. J'ai aimé les teintes, les couleurs des habits, des décors, les paysages,des personnages. Les portraits sont sublimes, puissants. Les plans fixes si réalistes nous invitent.

Querelle

C’est usant ces querelles régulières parce que nous ne sommes pas d’accord. Jamais on joue carte sur table pour aplanir nos différents.