Les clous en cuivre de la place du Tertre

Quelqu'un sait-il pourquoi
tout autour de cette place
il y a des clous en cuivre numérotés?

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 27 janvier 2010, 17:18 par imposture

une énigme? moi, je ne joue plus que lorsqu’il y a un pot à gagner!

mais en vérité, quand lau­trec pétait un cable, il lan­çait les clous de sa toile. il leur avait mis des numé­ros car le «jeu» con­sis­tait à les plan­ter dans l’ordre mal­gré les deux litres d’absin­the qui lui mon­taient le coco.

2. Le mercredi 27 janvier 2010, 19:33 par Ed

Pour l’ali­gne­ment des pein­tres ? L’espace est cher à ce que je sais !

3. Le dimanche 7 février 2010, 10:19 par osteolala

J’allais le dire, pour par­quer les artis­tes… Wouarf!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/93

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

A la Tour effeil

Il faut savoir que je fais assez touriste, même dans mon village, j'arrive à passer pour une touriste pour les nouveaux habitants. A la Tour Eiffel, avec ma nièce, c'est moi que les vendeurs de trucs à touristes prennent pour La Touriste. Aucun s'est adressait à elle. Un par contre fut somptueux, il a eu un argument de vente choc: "moins cher que gratuit!!"

Grillée

Moi : « pourquoi elle collectionne… Lui : en l’occurrence, c’est il. »

Chat_p.jpg

Dimanche 78

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. J’ai 2 bestioles comme ça, Zic et Zac, là, c’est Zic. Toues ces bestioles sont chez moi, depuis hier. La photo est prise avec mon smartphone.

Docteur pour machine à laver

Aujourd’hui, entre 9h30 et 11h30; en espérant que ce genre de spécialiste ne coûte pas un bras.

Ma crise de la cinquantaine

Si à 35 ans, j’ai eu une crise existentielle. À 50 ans, elle est sportive. Il y a 2 ans, je me mets à la natation. J’avais pas nagé depuis 30 ans. Je m’achète un vélo. 22 ans après en avoir fait, pour la dernière fois, dans mon village.