Mot-clé - société

Fil des billets - Fil des commentaires

Rêve

Je me retrouvais dans le métro
avec trois gauchistes inconnus,
et nous nous prîmes à rêver d’un second sans
Marine.
Cela m’a fait un bien fou.

Partage

Repas sous haute surveillance

Ma boîte a une convention avec les cantines
de la mairie de Paris.
À midi, je suis allée à celle à coté
du bureau.
J’attrape un plateau.
Je tourne la tête à gauche.
Je vois un militaire armé.
Je ne suis pas capable de décrire
ce que je ressentais,
mise à part une gêne
de déjeuner avec des militaires
armés.

Partage

Le monsieur est enceinte

J’étais tranquillement en train d’attendre
dans la file pour passer à la caisse,
du magasin où j’avais décidé de
faire mes emplettes,
quand une jeune femme me demande
de passer, quatre personnes sont devant moi.
Je lui dis qu’elle peut passer
devant tout le monde.
Elle me réplique : “devant aussi
elle est enceinte”.
Je lève la tête, c’est un homme.

Partage

Non genrée

Cette doudoune dont la fermeture éclaire
est au milieu.
Elle peut se fermer à droite,
comme à gauche.
Pour ma part, la mienne
est une doudoune d’homme.

La seule qui me plaisait.

Partage

Continuité de service

J’ai acheté un sac à dos d’occasion.
A. m’a dit : “les sacs à dos,
c’est Décath,
ou le bon truc.
J’en ai pris un Décath sur le bon truc.
Il m’arrive d’écouter les conseils !

Partage

Cure de désyntox inconsciente

Pas de billet hier car
je me suis aperçue que
j’avais oublié mon smartphone à
4 stations de métro de chez moi,
donc trop tard pour que je fasse
demi tour.
Mon téléphone pro n’est qu’un téléphone !
Quand je suis rentrée,
j’ai regardé ce que j ‘avais loupé.
Rien qui va changer ma vie !

Partage

Fin stratège

J’étais dans le bus à côté
de trois collégiens passant un brevet
des collèges blanc.
Deux se plaignaient,
du contrôle de math,
très founi en excercices,
et présentés de façon aléatoires.
Le troisième prit la parole,
ils leur expliqua qu’il avait,
dans un premier temps,
repéré tous les excercices rapportant
le plus de points.
Puis il leur mis un ordre de priorité,
de celui qui rapportait le plus,
à celui qui rapportait le moins.
Il n’a pas eu le temps de faire
les excercices qui ne rapportaient qu’un point.
Les autres n’ont pas eu le temps de faire
tous ceux de la seconde page,
sans savoir combien de points
cela leur coûtait.

Partage

Y a aussi

Des musées ouverts le dimanche.
Ha! Mais ça doit être moins bien
que les magasins !

Partage

Réac avant l'heure

Je viens de voir que
M6 consacrait 2 émissions au mariage.
Quel choc pour moi qui suis contre
cette institution moyenâgeuse,
qui me semble t-il n’a comme but que
la défense du patriarcat !

Partage

Trump

Est-ce que cela signifie que
je risque être, encore obligée de
voter à droite pour que l’extrême droite
ne passe pas aux prochaines élections ?

Partage

Translúcidas

http://www.mep-fr.org/evenement/paolo-titolo/
Superbe expositon.
Sublimes portraits

Partage

Le mail

Bonjour, ce matin, j’ai reçu un mail
de votre part dont le titre était :
“Cunégonde, faites plaisir à votre homme.”
Je suis consternée par une telle familiarité.
Vous m’appelez par mon prénom
bien que vous ne me connaissez pas.
Vous semblez aussi connaître mon orientation sexuelle.
De plus, je tiens à vous signaler que
je ne possède personne.
Je ne tiens plus à recevoir
de tel mail.
Cordialement
J’ai aimé prendre du temps
pour leur dire ce que je pense.

Partage

Mon homme

Je reçois un mail, d’un magasin en ligne,
dont le titre est :
“Cunégonde, faites plaisir à votre homme”. Mais que s’est-il passé dans la nuit ?
Je me demande encore si je dois
leur envoyer un mail pour leur demander comment
ils connaissent mon orientation sexuelle;
où pour leur expliquer que
je peux aussi faire à ma femme.
J’hésite sur la formulation !

Partage

Cycliste mitigée

Hier vers midi, je suis allée
récupérer mon beau destrier bleu.
Je l’ai trouvé immense.
Il faut que je m’habitue aussi
au rétropédalage.

Le pire est d’arriver à faire
du vélo dans Paris sans avoir peur.
Sur les pistes cyclables,
j’adore cette fausse sensation
de liberté.

Partage

Hayon

J’ai joué avec le hayon
d’un camion.
Je ne m’en étais jamais servi.

Partage

Pique-nique

Très agréable journée en compagnie
des deux auteures de
la vie en hétéronomie
et de deux autres personnes.
En rentrant, j’ai fait des yaourts
cannelle, gingembre.

Partage

Une salade

Partagée avec Kozlika, Franck et Gaby.
En septembre, nous serons livrés à nous même,
sans nos parents dorcleariens.

Partage

Marche 2016

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

DSC_2577p.jpg

Partage

Suite de la fête des voisins

Comme j’avais accompagné
une voisine chez elle, pour prendre part
à son malheur, quand je suis revenue,
dans la cour, mon saladier blanc,
dans lequel se trouvaient 2kg d’abricots,
avait disparu.
Les abricots, aussi, eux étaient là pour ça.
Une voisine m’explique qui l’avait récupéré,
elle me donne son prénom.
Sur la liste des habitants, dans le hall,
il n’y a pas les prénoms des personnes.
Après avoir émergé de ma sieste,
j’ai laissé un mot, dans l’ascenseur,
enfin de soirée, cette voisine bien attentionnée m’a appelée et ramené
mon saladier. Un papotage de 2 heure
a cloturé la soirée.

Partage

Ouf

L’Autriche sera verte.

Partage

- page 2 de 17 -

Articles consultés récemment

Mangue

J’ai appris à peler une mangue, en bas su po t de Brooklyn. Il faut enfoncer un tournevis, plat ou cruciforme, au choix dans la mangue. D’une main on tient la mangue, de l’autre main on la pèle avec un épluche-légumes.

Bloquage

Je vais au restau avec Nath. Tout d’un coup, J’entends : “appelez les secours quelqu’un fait un malaise.” Je réagis pas, l’autre réagira ! Nath me dit que c’est la dame derrière moi qui a fait un malaise. Je me tourne, me lève, je m’aperçois qu’elle s’est affaissée sur elle-même. Je la prends sous les bras le serveur enlève la chaise, je la mets en PLS, ( les cours de secourisme, ça sert !). Elle revient à elle, je lui demande son nom, son prénom, sa date de naissance. Je lui annonce que les pompiers vont arriver. L’amie avec qui elle déjeunait est venue nous rejoindre. Elle a rien pu faire, elle était bloquée par la panique.

Piscine⊙39

Ce matin, je suis allée avec Isaparis à la piscine de la Butte aux Cailles. J’ai nagé en ragardant le ciel.

Immortalité ?

Durant une émission radio, l'artiste (dont je ne me souviens plus le nom) expliquait son besoin de laisser une œuvre à la postérité. Ma réaction immédiate fut de penser, mais pour quoi faire ? C'est vrai, je comprends mal ce besoin si fort chez certains. À quoi peut nous servir, de notre vivant, de laisser une trace à la postérité, à des personnes que nous ne connaîtrons pas, si ce n'est combler notre égo ? Je crois fortement qu'une fois mort nous ne continuons d'exister que dans le cœur de ceux qui nous aiment. Ne peuvent être retenus, par nos proches, que l'amour, l'amitié que nous leur portons, ou des émotions contraires, les actes qui les ont marqués. Ce qui fait qu'ils continueront à penser à nous pendant longtemps. Même pour un artiste, seul son personnage public demeure après sa mort. Sa vie privée n'est que peu accessible. Marquer la postérité nourrirait-il ce rêve d'immortalité ?

Sérinité

Je cours après, sans jamais l’attraper.