Mot-clé - rencontre

Fil des billets - Fil des commentaires

Renconte fortuite avec une lectrice de Vernon Subutex

Moi : “vous aimez Vernon?”,
je lui montre le bouquin qui
dépasse de son sac.
Elle : “j’adore !”

Partage

Particularité parisienne

Ce week-end, je suis allée à Lille
avec Isaparis. Nous avons trouvé
la ville très agréable,
les Lillois sympathiques.
L’agressivité est-elle une particularité
parisienne ?

Partage

Noirs

Je n’ai vu des employés
blancs qu’au Whitney muséum.
Beaucoup d’hommes noirs rencontrés
sont originaires d’Afrique de l’Ouest,
ils sont polyglottes.

Partage

Andres Serrano

Hier, à 9h, je suis allée récupérer
un livre d’Andres Serrano.
J’ai été étonnée qu’à
l’heure du petit déjeuner
on me laisse entrer dans leur intimité,
et échanger des banalités.
Il me semble que c’était ni le lieu,
ni l’heure, ni l’auteur

Partage

Rêve

Je me retrouvais dans le métro
avec trois gauchistes inconnus,
et nous nous prîmes à rêver d’un second sans
Marine.
Cela m’a fait un bien fou.

Partage

Dimanche 74

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Cigne_petit.jpg

J’adore les cygnes.

Partage

Je suis rentrée

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg


Je ne voulais que
prendre plaisir à l’oisiveté, et
faire des photos.
Les personnes que j’aime, ici,
m’ont permis de faire plus,
dans la gentillesse et le partage.

Partage

Poignée

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Partage

Rue

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Partage

Trottoir

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Partage

Les ptits détails

Les trois prochains billets sont des photos
de détails de choses qui font que j’apprécie le Portugal.
Cette liste n’est pas exhaustive.

Partage

Cigogne

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Partage

Les trains

Mon autre moyen de transport,
ils sont à l’heure mais
ils ont des temps d’arrêt très longs,
par moment.
Une invitation à la rêverie.

Partage

Faro

Déambuler, dans cette ville
que je ne reconnais que par intermitence.
Faire un billet en regardant le port.
Me demander ce que je vais faire,
me perdre mais encore ?

Partage

Zingaro

Hier soir, magnifique;
poétique, touchant…
Très belle soirée,
en très bonne compagnie.

Partage

Première sortie dominicale sur mon beau destrier

Ça va mieux que mercredi soir.
Mais je me demande qui a eu
cette formidable idée de mettre
une piste cyclable dans le sens inverse
de la circulation automobile !
La rue au pied de la Tour Effeil était bloquée.
J’étais presque seule avec les bénévoles
de la course à pied qui allait bientôt partir.
C’était trés agréable, à ce moment-là.
J’ai fait 6km8 en 44 minutes.
D’accord ce n’est pas rapide.
J’ai pourtant eu suffisamment
de sensations fortes.

Partage

Pique-nique

Très agréable journée en compagnie
des deux auteures de
la vie en hétéronomie
et de deux autres personnes.
En rentrant, j’ai fait des yaourts
cannelle, gingembre.

Partage

Pétanque champagne

À Paris Plage

Partage

Dans 2 semaines

Je garde son chat.
J’ai rencontré Clémentine,
ce soir.
Je m’étais inscrite sur ce site,
je ne me souviens pas exactement quand.
Me souviens plus du nom du site,
d’ailleurs.
J’aime bien ce concept
d’échange de garde de chat.
Son chat a l’air cool.

Partage

Sabine Weiss

Je suis allée voir
cette expo avec 2 inconnus.
Très sympa, les inconnus,
l’expo, et le lieu.

Partage

- page 1 de 8

Articles consultés récemment

Pour mon deuxième jour

À mon nouvel âge, j’ai manqué mourir. J’étais sous antimigraineux. J’ai voulu raccourcir, une rallonge électrique. J’ai pris les ciseaux, j’ai commencé à couper et boum!!! Court-jus !!! J’ai eu peur après coup. Le pire est que c’est un âge qui me fait peur. C’est l’âge auquel ma mère est morte. Il y a des passages un compliqué comme celui-là.

Cadeau

J’ai eu une petite nièce comme cadeau d’anniversaire.

Balade tranquille dans le 20iéme

Je me suis retrouvée sur les voies de la petite ceinture Entre la rue des Pyrénées et les Buttes Chaumont.

La prière fait patienter

Coincée dans un métro à l’arrêt, sans savoir quand il repatira, l’homme, à côté de moi, sort son chapelet, et commence à le réciter.

Le jour où

J’apprends que bayer n’est pas bâiller. Je n’ai plus à imaginer les corneilles ouvrant grand leurs becs !