Mot-clé - rencontre

Fil des billets - Fil des commentaires

Jour 13 du confinement

Je ne suis pas sortie, du tout.
Je n’arrive pas à lire.
Je passe mon temps sur twitter
et sur les blogs.
Par moment, je suis envahie
par les émotions.
Une amie n’a plus de goût,
plus d’odorat.
Ed a une version soft du covid-19.

Je me suis mise à traiter mes photos de 2018.
J’avais oublié plein de trucs
sur lightroom.
Je travaille mes photos de New York.
Les souvenirs remontent,
Ça fait du bien.
J’aime bien cette ville.
J’ai échangé avec Otir
C’était sympa.
Elle a eu l’idée de faire un Paris Carnet sur le web.

Le temps des applaudissements sert aussi à prendre
des nouvelles des voisines.

En marchant dans l’appart,
j’ai fait 6278 pas.

Comme un jardin

Mercredi, c’était la 196e édition de
Paris Carnet.
J’y ai rencontré Pablo que
je ne connaissais pas.
Nous avons parlé de mon aquarium.
Il m’a fait la réflexion :
“c’est comme un jardin”.
C’est tout à fait ça.
Avec mes petites plantes que
les crevettes adorent.
Le petit tunnel que
j’ai fabriqué pour que
petits poissons se cachent.

Elle est entrée dans ma vie

Je l’ai trouvé esseulée,
sur le trottoir,
elle m’a plu.
Je l’ai ramené à la maison.

Chaise_p.jpg

#NousToutes marche 23 novembre 2019

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Nous_p.jpg

Rencontre familliale

Nous participions à un escape game au Louvre.
Nous avons discuté avec la personne qui
nous donnait la solution finale.
Une des participantes de notre groupe
a reconnu ce comédien qui
jouait dans une série.
Une autre s’est esclamé :
“alors vous avez joué avec notre cousin”,
en disant cela, elle s’est rendu compte que
c’était lui.
S’en est suivie une discussion sur leur famille.
Ils étaient 3 de cette famille,
à participer au jeu. Très touchante fin du jeu.

Dimanche 92

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Arc_p.jpg



Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Carreaux_p.jpg

Renconte fortuite avec une lectrice de Vernon Subutex

Moi : “vous aimez Vernon?”,
je lui montre le bouquin qui
dépasse de son sac.
Elle : “j’adore !”

Particularité parisienne

Ce week-end, je suis allée à Lille
avec Isaparis. Nous avons trouvé
la ville très agréable,
les Lillois sympathiques.
L’agressivité est-elle une particularité
parisienne ?

Noirs

Je n’ai vu des employés
blancs qu’au Whitney muséum.
Beaucoup d’hommes noirs rencontrés
sont originaires d’Afrique de l’Ouest,
ils sont polyglottes.

Andres Serrano

Hier, à 9h, je suis allée récupérer
un livre d’Andres Serrano.
J’ai été étonnée qu’à
l’heure du petit déjeuner
on me laisse entrer dans leur intimité,
et échanger des banalités.
Il me semble que c’était ni le lieu,
ni l’heure, ni l’auteur

Rêve

Je me retrouvais dans le métro
avec trois gauchistes inconnus,
et nous nous prîmes à rêver d’un second sans
Marine.
Cela m’a fait un bien fou.

Dimanche 74

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Cigne_petit.jpg

J’adore les cygnes.

Je suis rentrée

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg


Je ne voulais que
prendre plaisir à l’oisiveté, et
faire des photos.
Les personnes que j’aime, ici,
m’ont permis de faire plus,
dans la gentillesse et le partage.

Poignée

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Rue

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Trottoir

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Les ptits détails

Les trois prochains billets sont des photos
de détails de choses qui font que j’apprécie le Portugal.
Cette liste n’est pas exhaustive.

Cigogne

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg

Les trains

Mon autre moyen de transport,
ils sont à l’heure mais
ils ont des temps d’arrêt très longs,
par moment.
Une invitation à la rêverie.

Faro

Déambuler, dans cette ville
que je ne reconnais que par intermitence.
Faire un billet en regardant le port.
Me demander ce que je vais faire,
me perdre mais encore ?

- page 1 de 8

Articles consultés récemment

Face à un groupe, mes observations

Je me suis retrouvée à dîner, avec un groupe où je ne connaissais personne. Parmi les convives, un couple féminin a attiré mon attention. J'ai du mal à être face à des inconnus. L'importance de la douleur est proportionnelle à ma capacité à m'accoutumer à ce groupe ou non. Souvent, dans le cadre d'une de mes activités extra professionnelles, j'y suis confrontée. Mais des présentations, et des explications à ma présence font qu'un échange, aussi compliqué qu'il soit, doit s'imposer. Dans le cas présent, pour des raisons que j'ignore, aucune présentation n'avait été faite. La pauvre discussion faiblement commencée s'acheva d'elle-même. Je me mis donc à observer les gens, leur comportement entre eux, leur comportement à la nourriture. Mon attention était captivée par ce couple, car une fit un reproche à l'autre, au vu et au su de tous. Ceci me renferma sur moi parce que je m'interrogeais sur ma capacité à accepter une telle remarque.

Toulouse4_p.jpg

Toulouse☆4

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Mon homme

Je reçois un mail, d’un magasin en ligne, dont le titre est : “Cunégonde, faites plaisir à votre homme”. Mais que s’est-il passé dans la nuit ? Je me demande encore si je dois leur envoyer un mail pour leur demander comment ils connaissent mon orientation sexuelle; où pour leur expliquer que je peux aussi faire à ma femme. J’hésite sur la formulation !

Cuilliere_p.jpg

Pot de yaourt

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.