Jour 54 du déconfinement

Dernier samedi avant le déconfinement pour tous.
Apéro familial.

L’Académie est dégueulasse
de vouloir féminiser le covid.
Au masculin, il me parait plus concret.
Au féminin, il fait plus sournois.

Au prochain confinement,
j’aimerais bien avoir,
un vélo d’appartement.

J’ai fait 8144 pas.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2649

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Dimanche 61

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Je suis allée voir l’expo de William Eggleston. Cela m’a redonné envie de refaire des photos banales. J’ai même créé une catégorie qui s’appelle banalité. J’y publierai des photos prises la plupart du temps avec mon smartphone, quoique et qui ne montrent que la banalité des choses. Souvent des objets, pas toujours.

Sieste

Je vais faire la sieste. Résultat : les 2 bestioles sont sur le lit, et moi j’ai repassé.

Directions biscornues

Parce que gouine, je me retrouve en train de manifester pour le mariage, bien que je sois contre. Parce que contre la pédo-criminalité je me retrouve à soutenir (moralement) des personnes que je n’aurais pas sans doute pas défendues le reste du temps. Je me dis que la vie prend, quelques fois des chemins étranges, pour me montrer la voie à suivre.

Déconfinement, jour 1

J’ai super mal dormi, j’angoissé à l’idée de prendre le métro. Et ça c’est bien passé, ce matin, sur la ligne 8 et sur la 12. Je n’avais jamais vu la station de Madeleine aussi propre. À Pigalle, il y avait des policiers, ils se sont gentiment de mon masque playmobil. Même ce soir, le métro était tranquille. Beaucoup ne respectent plus les gestes barrières, soit parce qu’ils en ont rien à faire, soit parce qu’il ont un masque, soit un mélange des deux. Ils pensent peut-être que c’est fini. J’ai fait 12340 pas.

Chat_p.jpg

Préparation de départ

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent. Les voisins ont fait des bêtises, la dernière fois. Du coup, ils m’ont demandé des fiches. Pour leur simplifier la vie, j’ai tout centralisé.