Jour 8 du déconfinement

Aujourd’hui, grande sortie !
Allez au travail, j’en ai mal dormi,
J’apréhendais beaucoup, le métro, et les gens.
Ça, c’est très bien passé.
Nous étions très bien organisés.
Je ne savais pas qu’un jour
je dirais ça, aller au bureau m’a fait du bien.
Je suis rentrée vers 16h30,
métro vide comme ce matin à 7h45.
J’ai dû faire la queue au monop
pour faire des courses.
Demain, je ne sors pas.
Quand je suis rentrée chez moi,
je me suis souvenue des échanges
sur twitter, j’ai lavé mon concombre.
J’ai aussi fait une zone confinement
pour habits contaminés,
jean, veste, doudoune.
Mes chaussures, comme d’habitude,
restent dans l’entrée.
J’ai fait 12948 pas !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2586

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Ici, il ne doit pas y avoir de moustiques

Sauf chez moi, car je ne trouve aucun antimoustique !

Jour 3 du confinement

Rien d’exceptionnel, sauf que je viens de me rendre compte que pour écrire exceptionnel, je devais réfléchir à mettre toutes les bonnes lettres dans le bon ordre. Certains mots sont compliqués comme obtenir. Je suis descendue vider ma poubelle, en rentrant dans mon appart, à force de lire trop de trucs ici et là, j’ai passé au gel mon trousseau de clés, la poignée de la porte et mes mains que j’ai ensuite lavées à l’eau et au savon. Ça y est je psychote. J’ai réussi à faire 2719 pas, je n’ai fait que descendre 66 marches.

8 à table

Un repas avec des anciens collègues.

Jour 5 du confinement

Comme beaucoup aujourd’hui, j’ai fait le ménage à fond. J’ai fait tourné une machine, J’ai lavé tout le linge, veste, pantalon de jogging qui était posé sur une chaise dans ma chambre. J’ai traîné sur les réseaux sociaux. J’ai un peu bossé ce matin. Il faut joindre tous ceux qui doivent reprendre lundi, les écouter, les rassurer. Sans protection : gel, gants, masque; pas d’ouverture. A 20 h, des fenêtres, on a applaudi, du coup, on se voit entre voisins. On se parle, l’immeuble forme un U, ça facilite les échanges du soir. Même des fenêtres du foyer de travailleurs, ce soir, des applaudissements se sont fait entendre. L’idée d’une liste, de ce que je ferai que dans le monde d’après, est née. J’ai fait 4608 pas et monter 33 marches. A part pour la poubelle, je ne sors que mardi.

Fenetre_p.jpg

Merde Noël arrive

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.