Le jour avant le confinement

Du moins je le pense.
On a fermé.
J’ai demandé aux agents
de donner des nouvelles régulièrement.
J’ai pris le métro avec une,
nous habitons pas loin.
C’est très étrange comme ambiance.
On ne sait pas quand,
ni qui on va revoir,
j’espère tous.
Là, je suis avec mes 2 bestioles.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2573

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Décision, à la place de

Je me suis plusieurs fois demandée pourquoi, dans les EHPAD, les personnes n’avaient pas eu leur mot à dire. Visiblement, en ce qui concerne le CODIR, c’est au niveau de la direction des EHPAD, ou plus haut que les décisions ont été prises les concernant, sans même les consulter. Pourquoi ont-ils perdu leur autonomie ?

Jour 54 du déconfinement

Dernier samedi avant le déconfinement pour tous. Apéro familial. L’Académie est dégueulasse de vouloir féminiser le covid. Au masculin, il me parait plus concret. Au féminin, il fait plus sournois. Au prochain confinement, j’aimerais bien avoir, un vélo d’appartement. J’ai fait 8144 pas.

Dimanche 61

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Je suis allée voir l’expo de William Eggleston. Cela m’a redonné envie de refaire des photos banales. J’ai même créé une catégorie qui s’appelle banalité. J’y publierai des photos prises la plupart du temps avec mon smartphone, quoique et qui ne montrent que la banalité des choses. Souvent des objets, pas toujours.

Sieste

Je vais faire la sieste. Résultat : les 2 bestioles sont sur le lit, et moi j’ai repassé.

Directions biscornues

Parce que gouine, je me retrouve en train de manifester pour le mariage, bien que je sois contre. Parce que contre la pédo-criminalité je me retrouve à soutenir (moralement) des personnes que je n’aurais pas sans doute pas défendues le reste du temps. Je me dis que la vie prend, quelques fois des chemins étranges, pour me montrer la voie à suivre.