Lance pilule

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Lance_p.jpg


La véto m’a fait acheter ça.
Je l’ai testé,
cela a eu, au moins, pour effet
d’être plus rapide que les autres fois,
et qu’Épi n’a pas pu me griffer
les doigts.

Commentaires

1. Le vendredi 23 novembre 2018, 07:59 par Anthom

Ah! ça, il faut que je le retienne pour Jolie!

2. Le vendredi 23 novembre 2018, 16:51 par Cunégonde

Oui, il y a les mêmes pour chiens.

3. Le samedi 24 novembre 2018, 09:55 par Anthom

Jolie, c’est mon chat, elle ne supporte pas les médicaments; mon chien Lennon avale tout ce qu’on lui donne!

4. Le dimanche 25 novembre 2018, 13:10 par Cunégonde

Ce n’est pas le top mais ça permet de garder mes doigts.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2344

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Dans l'actualité

Encore et toujours le covid, je me refuse à dire la, oui j’assume le fait d’être sexiste, là. Sinon, on ne sait toujours pas, qui sera POTUS. On espère. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub

manger, boire, fumer, respirer, consommer

Manger, m’occupe trop. Boire, je dois me forcer à boire, un litre et demi d’eau par jour. Fumer, j’ai arrêté depuis 14 ans, maintenant. Respirer, difficile parfois avec le masque. Consommer, l’essentiel doit composer nos paniers. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub

Mon ancien chez moi

Je n’étais pas aller à Clichy, depuis 2 ans. J’avais RDV chez le podologue. Puis je suis allée faire un tour, dans mon ancien quartier. Je n’y avais pas mis les pieds depuis 2014. Tout a changé, je trouvais que le début de mon ancienne rue faisait neuf. Devant mon ancien immeuble, un édifice de 6 étages, je crois. Tout le bloc a été reconstruit. Quand j’y habitais, j’avais la chance de ne pas avoir de vis à vis.

Reims5_p.jpg

Reims@5

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Ululement

À défaut d’être réveillée par les ululemnts d’un hibou, je le suis souvent par les ronflements d’Épi.