Quel choix ?

Quand l’imaginaire prend le dessus.
Il y a vingt ans,
j’ai visité, à Pragues le musée Mucha.
Du coup j’ai une vision très colorée
de ses affiches.
Je suis allée voie l’expo,
au musée du Luxembourg.
Les affiches m’ont paru fades.

Mais que dois je garder comme
vision celle de mon imaginaire
ou la réalité qui vient de me décevoir ?

Partage

Commentaires

1. Le jeudi 1 novembre 2018, 14:56 par Moukmouk

je préfère la radio, les images sont meilleures.

2. Le vendredi 2 novembre 2018, 07:04 par Anthom

Sans hésitation: l’imaginaire, car ton souvenir du musée tchèque est enrichi de tout ce que tu as vu et aimé à Prague, il traduit les émotions que tu y as ressenties, ainsi il touche à une forme de réalité bien plus forte!

3. Le vendredi 2 novembre 2018, 08:05 par mirovinben

Pareil.
Des fois on voit le monde en gris, en sombre, en délavé. Si tes souvenirs sont joyeux, pétant de couleurs… préfère-les.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2336

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Les cuisses tendues

J’ai essayé les agrès du parc André Citroen, que les bleus. Pour les rouges, ce sera une autre fois.

Problème existentiel

Ai-je assez de kleenex dans mon sac à dos pour prendre le métro.

Arbre_p.jpg

New York détail $18

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Metro_p.jpg

Métro

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Brève de personne n'ayant, sûrement, jamais écouté d'opéra.

« Un opéra, tu sais quand les personnes chantent ou, ou, OU. »