Avantage

Un des avantages de mon nouveau bureau
est la vue plongeante et agréable,
dans le décolleté d’une collègue.

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 12 septembre 2018, 08:19 par mirovinben

Et quand les froidures reviendront ?

2. Le mercredi 12 septembre 2018, 18:54 par Cunégonde

Vu la météo, c’est pas pour tout de suite.

3. Le samedi 15 septembre 2018, 15:33 par Avanie

Davantage d’avantages avantagent davantage…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2323

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

À quoi cela tient ?

J’ai un rhume qui me terrasse presque. Pourtant quand j’ai joué au ballon avec un bébé j’allais mieux.

test

envoi depuis mon droidgrâce à dotclear droidmon rêve n'a pas été trop long

Selenite_p.jpg

Dimanche 88

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Emilion_p.jpg

Saint Émilion

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Panique blogueste

Tout est organisé, tout est ordonné, tout est planifié chez moi. Pour payer mes domaines, je reçois plein de mails, impossible d’oublier. En cherchant sur le net, je suis arrivée à activer l’antispam sur Thunderbird. Un très joli dossier fut ainsi créé. Depuis, je n’ai jamais jeté un coup d’œil à ce dossier. Ce matin, j’avais remarqué que j’avais du mal à me logger à mon blog. Je n’avais pas de billet à publier. Je ne m’inquiétais pas. Au bureau, impossible de pouvoir accéder à l’admin, J’ai repoussé le problème à mon retour à la maison. Une fois, chez moi, rien ne marchait y compris le mail associé à mon blog. Il m’a fallu encore quelques minutes pour comprendre que toute ma belle organisation avait foiré. Le fameux dossier « indésirables » contenait plein, mais plein de mails d’OVH m’indiquant que je devais renouveler mes services. Sortis ces mails de ce fichu dossier que je ne sais pas supprimer. J’ai payé ! Mais mon admin et mon blog n’ont pas ressuscité immédiatement pour autant. J’en avais des sueurs froides.