Quand je serai grande

Mon travail me plait plus,
je n’arrive pas à en trouver un autre.
Je n’ai jamais eu de déclic
pour une profession que
j’aimerais faire quand
je serai plus grande.
À plus de cinquante ans,
je désespère.

Partage

Commentaires

1. Le lundi 27 août 2018, 10:32 par Franck

Photographe ?

Rentière ?

Conductrice de train ?

2. Le lundi 27 août 2018, 12:58 par mirovinben

Éleveuse de crevettes ?

Maman chat ?

3. Le lundi 27 août 2018, 20:24 par Cunégonde

Photographe : pas de talent.
Rentière : improbable.
Conductrice de train : j’aurai trop peur.
Eleveuse de crevettes : c’est fait et je les donne.
Maman de chat : c’est pas une rente ça.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2320

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Tant de violence

Je viens d’entendre que Julie Douib était le trentième féminicide depuis le début de l’année. Nous ne sommes que le 10 mars !

Venimeux

Pas de morsure de serpent, mais mal aux dents. Je sais que mon dentiste est meilleur que que celui qui pratiquait il y a 14 000 ans.

Même plus de mots

J’envoie un message par messenger à une amie, elle me répond avec un émoji. Soit, si j’avais voulu une réponse plus complète, c’était pareil. Je réponds à un sms de collaboratrice. En retour, j’ai un pouce levé. Face à tant de vocabulaire, moi qui n’ait pas tant que ça, je me demande comment vont finir nos échanges.

Intrigue dotclearienne

Pourquoi hier tous les commentaires devennaient des spams ?