Brève de vieux dans l'ascenseur

“L’année prochaine, j’ai
trente et un ans.
Je passe dans le camp
des anciens.”

Partage

Commentaires

1. Le vendredi 17 août 2018, 07:58 par mirovinben
-)
2. Le vendredi 17 août 2018, 15:17 par Anthom

Alors moi, je dois être une vieillarde cacochyme!!!

3. Le vendredi 17 août 2018, 18:02 par Cunégonde

Ils n’ont pas précisé à quel âge on était vieux.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2316

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Petit à petit

On peut espérer que tous les états aux USA fassent comme celui de l'Illinois, et votent l'abolition de la peine de mort.

Inconsciemment je me désintoxique

J'ai oublié mon smartphone, dans un endroit où je ne pourrai le récupérer que lundi matin. Un ami m'a proposé de me prêter un téléphone. J'ai refusé. Tout d'un coup, je n'en éprouvais pas le besoin.

Éva a raison

Ils sont une tâche indélébile, mais ils existent.

Fil a des problèmes existentiels

Donc moi aussi. Ma Peste (le surnom de Fil) squatte une des étagères du placard de ma chambre. J’ai cèdé parce que je ne suis pas arrivée à lui faire comprendre que je n’étais pas d’accord qu’elle dorme sur mon linge à repasser. Je lui ai mis, dans cette étagère, pour ne pas qu’elle aille dans une autre, des vieilles couvertures en polaire. Quand Fil sort de son coin douillet, Les couvertures tombent. Mais ne remontent pas toutes seules, des miaulements intempestifs sont le début du problème. Fil ne comprend pas que les couvertures restent au sol. Et moi, ses miaulements m’énervent.

J'ai mis une heure pour rentrer chez moi

Depuis la gare Montparnasse qui d’habitude est à 30 ou 40 minutes, en transport en commun. Pour commencer j’allais là-bas, acheter des cannelés. Baillardran y a un magasin, et leurs cannelés sont, pour moi, les meilleurs de Paris. Pour rentrer, je décide d’innover, prendre le 58 puis le 62. Je loupe le changement. Je me suis arrêtée Porte de Vanves, pour prendre un tram. Chose que j’ai faite, mais après 4 arrêts, j’ai réalisé que je n’étais pas dans le bon sens. Je suis descendue, je me suis dit : “ça s’aggrave !”. J’ai pris le tram dans le bon sens.