Manqués

Le premier but, j’étais
dans la rue. J’ai entendu hurler,
j’ai compris.
Le second but, j’étais
dans le métro,
j’ai rien su.

Partage

Commentaires

1. Le samedi 7 juillet 2018, 07:52 par mirovinben

Héhé…

C’est en entendant des bagnoles klaxonner dans le quartier alors que ce n’était pas l’heure des convois de mariage que je me suis dit qu’il y avait une victoire dans l’air.

Entre qui et qui , il m’a fallut consulter les niouses sur l’internet pour apprendre que la France était qualifiée pour l’étape suivante.

Décidément je ne suis pas footeux. :-)

2. Le samedi 7 juillet 2018, 07:57 par Cunégonde

Je vois ça.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2303

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Brève d'un collaborateur en mal d'opportunité

« Si la direction est là, il va falloir bien s’habiller. »

Mais c'est cher zaza!!

6 euros 80 un jambon beurre et une bouteille d'eau c'est cher!!!!!! Bon d'accord c'est une vittel!! Quand même!!

Piscine⊙41

Quand je rentre de la piscine le mardi soir. J’essaie de toujours m’asseoir au fond, à gauche, dans le bus 62, pour pouvoir voir la Tour Effeil.

Pénible

J’éprouve une certaine pénibilité à écrire qui se transforme en : pourquoi, pourqui et aquoibon. Mes ptites banalités intessent-elles encore ? J’en ai oublié d’écrire sur ma migraine d’épaule; sur mes futurs voyages à Cologne et à Stochkölm.

Bréve de fillette à la piscine

Mais les adultes, ça prend plus de place que les enfants !