Dimanche 87

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Abeille_p.jpg

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2302

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Quart

Il m’arrive de rêver vouloir avoir un quart de leur connaissance, pour comprendre tout ce qui se dit sur Dotclear, par exemple.

Qu´est-ce que j´oublie?

Contrairement à ce que dit la chanson, je ne crois pas que l’on puisse oublier la vie. L’injustice de la vie nous rappelle quelques fois la dure réalité de celle-ci.

Fini

Voilà, le voyage est fini. Toutes mes affaires sont rangées. Et j’ai envie de pleurer. La fatigue, sûrement.

Bouton off

J’ai repris le travail hier, après 17 jours de congés. Mes insomnies ont recommencé dés la première nuit. J’ai sommeil. Je me couche et là, je commence à penser à tout ce que j’ai à faire, ou à penser que je n’arriverai pas à relever le défi que j’ai accepté. Il faudrait que j’arrive à ne plus cogiter quand je devrais m’endormir. Plus facile à dire qu’à faire.

L'attrait de la Dame de fer sur les provinciales

Nous parlions de nos appartements successifs, et de la vue de nos différentes fenêtres. Une s'écrit : de la fenêtre de ma pièce principale, je vois la Tour Eiffel. Je me suis souvenue que quinze ans plus tôt j'avais appelé ma petite nièce pour lui demander si elle savait ce que je voyais de la fenêtre de ma chambre. Maintenant encore j'aime au détour d'une rue, l'apercevoir.