Le jour où

J’apprends que
bayer n’est pas bâiller.
Je n’ai plus à imaginer
les corneilles ouvrant grand
leurs becs !

Partage

Commentaires

1. Le mardi 14 novembre 2017, 14:27 par mirovinben

Te souviens-tu du “Corneille” valant 100 francs ?

J’ai du bayer plus d’une fois devant un exemplaire à une époque où je n’avais qu’un “Hugo” comme argent de poche chaque mois (à une époque où un 33 tours coûtait 12F)

2. Le mardi 14 novembre 2017, 14:51 par Cunégonde

Oui c est vrai.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2215

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Coquin

Petit Neveu est trés coquin. Et Il a des remarques marrantes. Je suis allée avec lui, voir mon figuier, qui a une gosse branche malade. Quand je lui ai montré, il m’a dit qu’il fallait que j’appelle le vétérinaire. Je lui ai expliqué qu’ un vétérinaire était un docteur pour les animaux. “Pour les arbres, c’est quoi le docteur ?” M’a t-il demandé ? Il fut trés déconcerté que je ne sache pas.

DSC_1395.jpg

Nid

C’est un nid qui a été commencé par un couple de pies, je ne sais pourquoi elles ont arrêté sa construction. Récemment un couple de corbeaux l’a terminé. Ils nichent en face de ma fenêtre de cuisine.

garde_p.jpg

Stockholm ♡ 2

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Photos prises avec mon smartphone

Marionnette

Ado, toutes ces conneries transmises par l’obligation d’aller cathéchisme, faisait que je croyais que Dieu était un marionnettiste qu’il nous faisait avancer avec nos ficelles selon son bon grés. Adulte, je me demande qui tire les ficelles.

Brève de feinéante

Tous ces gens qui courent ça me fatigue.