Le jour où

J’apprends que
bayer n’est pas bâiller.
Je n’ai plus à imaginer
les corneilles ouvrant grand
leurs becs !

Partage

Commentaires

1. Le mardi 14 novembre 2017, 14:27 par mirovinben

Te souviens-tu du “Corneille” valant 100 francs ?

J’ai du bayer plus d’une fois devant un exemplaire à une époque où je n’avais qu’un “Hugo” comme argent de poche chaque mois (à une époque où un 33 tours coûtait 12F)

2. Le mardi 14 novembre 2017, 14:51 par Cunégonde

Oui c est vrai.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2215

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

En moyenne par semaine

On ne passe que 20%84 de notre temps au travail. En relativisant de la sorte, je ne comprends pas que cette partie là pollue les 79%16 qui restent. Pourquoi j’arrive à donner tant d’importance à cette partie travail ?

Le pouce

Surtout droit doit être le doigt dont je me sers le plus. Je m’en aperçois, maintenant qu’il a une jolie poupée, au bout.

Mes croyances d'enfant

Quand j’étais petite je croyais que quelqu’un qui menait une vie de bohème venait de Bohême. Maintenant, je sais que l’on peut être un bohémien, vivre ou pas en Bohême et mener une vie de bohème. Par contre, je n’ai toujours pas compris pourquoi bohémien ne s’écrivait pas avec un accent circonflexe !

L'effet Épi

Ma chaine ne donne plus l’heure depuis que je me suis installée ici. Épi faisait ses griffes sur le tapis. J’ai pris la télécommande de la chaine, et j’ai fait semblant de lui jeter sur la tête pour qu’elle s’arrête. J’ai trouvé la touche pour régler l’heure.

C'est l'hiver

J’ai acheté un chauffage pour les crevettes.