Modification de mon habitat

J’ai un mur de 3m50 de long,
et 2m48 de haut.
Pour le moment, il y a la bibliothèque
que j’avais dans mon studio.
Je vais faire un mixte.
Mi-rangement, mi-biblothèque,
grâce aux multikaz.
Portes rouges ou noires pour les rangements,
rien pour la partie bouquin.
Bien sûr, je ne ferai pas cela toute seule.
Les couleurs des portes formeront
un dessin géométrique longtemps
réfléchi.

Partage

Commentaires

1. Le jeudi 17 août 2017, 19:16 par Minouchette

En rouge et noir , j’afficherai ma peur, j’irai plus haut, que ces montagnes de couleurs , en route et noir …. C’est plus fort que moi , je pousse la chansonnette dès que j’ai une occasion !

2. Le jeudi 17 août 2017, 19:17 par Minouchette

En rouge et noir , j’afficherai ma peur, j’irai plus haut, que ces montagnes de couleurs , en route et noir …. C’est plus fort que moi , je pousse la chansonnette dès que j’ai une occasion !

3. Le vendredi 18 août 2017, 10:56 par Gilsoub

c’est quoi le multiKaz ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2184

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

mousse_p.jpg

Ça mousse

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Une semaine

Ça fait une semaine que je suis allée voir un hypnotiseur. Je ne mange plus de sucreries entre les repas. À suivre

Détachement

Mes kilos en trop sont très attachés à ma personne. Je n’arrive plus à m’en séparer ! Quand j’ai arrêté de fumer, j’ai dimuné puis stoppé, net ! Impossible avec la nourriture. Hier, pour mettre une nouvelle stratégie, en place, je suis allée voir un hypnotiseur.

Inviter

Cela a l’air un acte si anodin, si banal qu’il ne l’est pas pour moi. Recevoir, me déclenche des crises d’angoisse. Tout doit être parfait. Entrer dans mon antre, n’est pas une intrusion mais quand même. En plus comme je n’aime pas cuisiner je n’invite pas à manger. Rare sont ceux qui ont partagé un repas, chez moi, avec moi. Ailleurs, quand ce n’est pas moi qui cuisine, c’est plus simple. Moins de pression à gérer. En plus, je me suis aperçue qu’il était plus aisé pour un homme célibataire de ne pas cuisiner donc de ne pas inviter que pour une femme célibataire. Je suis encore à chercher une marque de bière pour une future invitation. J’ai encore un peu de temps devant moi. Ils sont dans une lointaine contrée, pour le moment.

Je pleure mon vieux compagnon

Cela faisait 10 ans que nous partagions le même appart. Samedi, dans la soirée, il s’est arrêté d’aspirer !