Ma crise de la cinquantaine

Si à 35 ans, j’ai eu
une crise existentielle.
À 50 ans, elle est sportive.
Il y a 2 ans, je me mets à la natation.
J’avais pas nagé depuis 30 ans.
Je m’achète un vélo.
22 ans après en avoir fait,
pour la dernière fois,
dans mon village.

Partage

Commentaires

1. Le mardi 4 octobre 2016, 08:55 par Annie THOMAS

Tiens! je m’aperçois que mon commentaire d’hier n’est pas passé!

2. Le mardi 4 octobre 2016, 14:29 par Franck

Et donc tu vas venir au Paris-Carnet de demain avec ta belle bicyclette ?

3. Le mercredi 5 octobre 2016, 14:02 par Cunégonde

Anne, tu n’as plus qu’à reposter.

4. Le mercredi 5 octobre 2016, 14:03 par Cunégonde

Franck, Impossible.

5. Le mercredi 5 octobre 2016, 17:25 par Franck

Dommage !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2031

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Équanimité

Je ne connaissais pas ce mot. Aprés avoir chercher la définition, j’en ai conclu que j’en manquais.

Elles ont le pouvoir

J’étais fatiguée, je n’ai pas joué avec mes bestioles. Elles ont joué ensemble, bruyamment une bonne partie de la nuit. À 6h30, elles ont allumé la télé. Je ne pense pas qu’elles ont pour autant pasquiné. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Mon petit journal

Mon village a un site duquel je pourrais avoir accès au blog dans lequel une partie de la vie du village est contée. Pourtant, je préfère ces quelques feuilles qui me sont envoyées tous les mois.

Dimanche 72

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Dimanche 71

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.