Ma crise de la cinquantaine

Si à 35 ans, j’ai eu
une crise existentielle.
À 50 ans, elle est sportive.
Il y a 2 ans, je me mets à la natation.
J’avais pas nagé depuis 30 ans.
Je m’achète un vélo.
22 ans après en avoir fait,
pour la dernière fois,
dans mon village.

Partage

Commentaires

1. Le mardi 4 octobre 2016, 08:55 par Annie THOMAS

Tiens! je m’aperçois que mon commentaire d’hier n’est pas passé!

2. Le mardi 4 octobre 2016, 14:29 par Franck

Et donc tu vas venir au Paris-Carnet de demain avec ta belle bicyclette ?

3. Le mercredi 5 octobre 2016, 14:02 par Cunégonde

Anne, tu n’as plus qu’à reposter.

4. Le mercredi 5 octobre 2016, 14:03 par Cunégonde

Franck, Impossible.

5. Le mercredi 5 octobre 2016, 17:25 par Franck

Dommage !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2031

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Problème existentiel

Ai-je assez de kleenex dans mon sac à dos pour prendre le métro.

Traversée

De l’Atlantique. 10 jours sur un autre continent. Décollage 13h03.

Fin stratège

J’étais dans le bus à côté de trois collégiens passant un brevet des collèges blanc. Deux se plaignaient, du contrôle de math, très founi en excercices, et présentés de façon aléatoires. Le troisième prit la parole, ils leur expliqua qu’il avait, dans un premier temps, repéré tous les excercices rapportant le plus de points. Puis il leur mis un ordre de priorité, de celui qui rapportait le plus, à celui qui rapportait le moins. Il n’a pas eu le temps de faire les excercices qui ne rapportaient qu’un point. Les autres n’ont pas eu le temps de faire tous ceux de la seconde page, sans savoir combien de points cela leur coûtait.

Clin d'œil

Discuter de notre voyage au pays de Trump dans un restaurant mexicain.

Tropisme

J’ai dû souffrir d’un truc comme ça quand j’ai pris la direction de la piscine.