Cycliste mitigée

Hier vers midi, je suis allée
récupérer mon beau destrier bleu.
Je l’ai trouvé immense.
Il faut que je m’habitue aussi
au rétropédalage.

Le pire est d’arriver à faire
du vélo dans Paris sans avoir peur.
Sur les pistes cyclables,
j’adore cette fausse sensation
de liberté.

Partage

Commentaires

1. Le vendredi 30 septembre 2016, 07:39 par mirovinben

Rétropédalage ? Ça freine quand on pédale à rebours ? J’ai pratiqué un peu un vélo de ce genre et ai failli chuter moult fois…

2. Le vendredi 30 septembre 2016, 19:16 par Cunégonde

Je trouve ça agréable. C’est le redémarrage qui me pose problème car on ne peut pas faire revenir la pédale. Il faut prévoir de s’arréter avec les pédales horizontales. Comme je suis petite et le vélo haut, j’ai du mal à prendre de l’élan pour me lancer.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2028

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Escarpolette

Y a ça pour les nains de jardin à la maison. En plus, il faut les pousser.

Confiance

À Oslo, nous avons acheté un passe qui donne accès aux transports en commun, et aux musées Ce passe était valable 72 heures après la première utilisation. Sur le passe, nous devions marquer la date l’heure.

Je m'occupe

Je bibelote, en attendant les grands travaux dus à un déménagement, mais je n’ai toujours pas de date. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Parfum

Certains parfums me ramènent en enfance. D’autres me laissent sur place.

Différentes lesbiennes

J’explique à Gertrude ma rencontre avec un couple de lesbiennes séparatistes. Elle comptaient tout, et faisaient leurs tâchent ménagères, non selon leurs goût mais selon un tour établit qui leur semblait justifié. Un concept qui me semble trop contraignant. À Stockholm, avec Gertrude, comme nous payons comme bon nous semblait, nous faisions les comptes. Dans le vol de retour, Gertude me traite de lesbienne équitable. Faisant comme moi, prenant un mot Pour un autre. Je suis partie d’un fou rire en me demandant quand je deviendrais une lesbienne bio !