Avant

Avant d’acheter mon vélo,
j’ai acheté de quoi le réparer.

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 21 septembre 2016, 08:31 par mirovinben

Voilà ce qui s’appelle être prévoyante… :-)

2. Le mercredi 21 septembre 2016, 21:20 par Soubeyran

On est jamais trop prudent :-)

3. Le vendredi 23 septembre 2016, 21:17 par Cunégonde

J’ai acheté aussi un super casque et un bon antivol. Pour le vélo, la suite dans les prochains jours.

4. Le samedi 24 septembre 2016, 13:50 par Gilsoub

tu as raison pour tout ! très pratique pour les petits arrêts l’antivol étrier sur la roue arrière, souvent négociable à l’achat avec le magasin…
vélo simple ou VAE ?

5. Le samedi 24 septembre 2016, 16:18 par Cunégonde

J’ai pris le mieux noté. Il est double, il peut bloquer le cadre à un support avec le U et avec le cable une roue.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2025

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Poules

J’ai vu deux poules, dans un jardin partagé, rue de Belleville. C’est un très mignon jardin, les personnes qui s’en occupent sont sympas. J’y retournerai voir le pied de raifort.

Cette semaine

Je vais avoir mon beau destrier bleu.

Huître

J’ai attendu, sans savoir pourquoi, d’avoir 52 ans pour ouvrir mes premières huîtres, et acheter mon premier couteau à huîtres.

Autodidacte

Nous le sommes tous, dans une certaine mesure, et dans certains domaines. Nous n’avons pas appris tout ce que nous savons de quelqu’un.

Y arriver ou pas

Est-ce que je vais arriver à apieger mon angoisse quand après un début de matinée stressé, hier, je reçois un coup de fil du bailleur pour m’annoncer qu’il lui manque ce fameux numéro unique. Il a fallu négocier pour que mon dossier soit retardé d’une journée. Le bailleur a dû être convaincu par certains arguments, il attend ce fameux numéro. Aujourd’hui, je vais encore faire croiser les doigts des gens qui m’entourent. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide