Dans 2 semaines

Je garde son chat.
J’ai rencontré Clémentine,
ce soir.
Je m’étais inscrite sur ce site,
je ne me souviens pas exactement quand.
Me souviens plus du nom du site,
d’ailleurs.
J’aime bien ce concept
d’échange de garde de chat.
Son chat a l’air cool.

Partage

Commentaires

1. Le vendredi 22 juillet 2016, 15:58 par samantdi

Cela me semble en effet une bonne idée !
Heureusement, ma voisine garde les miens quand je pars en vacances.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2002

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Non, je ne suis pas geek@4

Dans la médiathèque de dotclear, je crée un dossier par année et à l’intérieur de celui-ci un dossier par mois. Souvent, cela me suffit. Avec cette série sur les fleurs, après avoir publié 5 billets, jebme suis rendue compte qu’il serait judicieux de créer un dossier fleurs dans le dossier mai. Cela supposait donc que je modifie les 5 billets que j’avais déjà publiés. Ce que j’ai fait. Je vous l’avoue, quand je publie des photos, je ne sais pas trop ce que j’écris. Je me contente de faire des copier/coller, avec les textes HTML de Mirovinben. Ça fonctionne très bien. Le résultat me plait. Pour modifier mes 5 billets, je mettais la photo dans le dossier fleurs. Puis, je copiais son adresse url. Et j’allais coller cette nouvelle adresse, à la place de l’ancienne. Au bout de 3 billets, j’ai compris que je n’avais qu’à rajouter fleurs/ pour que la nouvelle adresse soit correcte. J’avance à tout petits pas.

Faro

Déambuler, dans cette ville que je ne reconnais que par intermitence. Faire un billet en regardant le port. Me demander ce que je vais faire, me perdre mais encore ?

Pouvoir

Aller à Paris-carnet, demain.

Voyage touristique

Hier soir, en rentrant du premier Paris Carnet de l’année, qui fut fort agréable, j’ai pris un bus 62 touristique particulier. À chaque arrêt, le chauffeur, nous faisait un petit commentaire, plus ou moins heureux. Nous avons eu droit à la force de Félix Faure : les femmes; à être malade à l’hopital Saint Joseph. Le plus intéressant était mon arrêt Je suis descendue.

Réponse à Anthom

« Tu vas bien ? » Quand j’ai lu sa question, je me suis demandée pourquoi elle me l’a posé. Je me suis arrêtée, pour me poser cette simple question. J’ai cherché des réponses. Cela dépend du moment. Je vais parce que je suis dans l’action. Je ne vais pas parce que je suis fatiguée. Les derniers éléments, qui ont ébranlé ma vie et ceux qui ont changé notre monde, m’ont fragilisé. Je vais changer de travail, de lieu de travail et d’organisation tant professionnelle que privée. Cela m’angoisse. J’avance à petits pas pour ne pas m’effrayer.