Ptit bonheur dotclearien

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

petitjpeg

Pas eu le temps,
hier, donc c’est encore
un bonheur du jour,
et pas les mots.

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 17 février 2016, 08:41 par mirovinben

Mékeskeucé ?

2. Le mercredi 17 février 2016, 22:29 par Cunégonde

Cherche

3. Le jeudi 18 février 2016, 07:38 par mirovinben

Je ne parlais pas de Dotclear ni du slogan mais de l’objet photographié… Je n’ai pas ça en stock.

4. Le jeudi 18 février 2016, 21:10 par Cunégonde

Sur un tee-shirt dans lequel je ne rentre puisque je n’ai pas mis cette taille depuis le siècle dernier.

5. Le vendredi 19 février 2016, 05:49 par mirovinben

Et comment te l’ais-tu procuré ?
J’ai l’impression d’être passé à côté du truc…

6. Le samedi 20 février 2016, 20:22 par Cunégonde

J’ai aussi cette impression.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1938

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Mon blog

Les changements qu’il vit.

Casque

On ne vole que les vélos dans mon imeuble. Depuis 15 jours, je me demandais ce qui manquait, dans mon appart !! En sortant du métro, je vois quelqu’un avec le même casque de vélo que le mien. Je me dis merde ! J’ai oulié le mien, dans le garage à vélos de l immeuble. J’y vais, il était bien rangé, à côtė de mon vélo !

Hier

J’ai passé une grande partie de la journée avec Isaparis. Après un chirachi royal, nous avons traversé Paris à pied, puis en bus pour la plus grande partie, et après une petite promenade pédestre, elle m’a fait connaître Grandtrain. Très beau lieu éphémère. Très belle journée en très bonne compagnie.

Voyage touristique

Hier soir, en rentrant du premier Paris Carnet de l’année, qui fut fort agréable, j’ai pris un bus 62 touristique particulier. À chaque arrêt, le chauffeur, nous faisait un petit commentaire, plus ou moins heureux. Nous avons eu droit à la force de Félix Faure : les femmes; à être malade à l’hopital Saint Joseph. Le plus intéressant était mon arrêt Je suis descendue.

Cadeaux, partage

2 cadeaux. Un déjeuner au restau : coquilles Saint Jacques, écrasé de panais