Wisigoth

C’est eux les coupables,
eux, qui ont dû m’empêcher de dormir.
Eux, aussi, du moins,
une de leurs descendants
dont la douce voix matinale,
m’a expliqué que ce soir,
c’était fichu, je finis tard,
pas de Paris Carnet pour moi.

À 8h37, je ne rêve que
de pouvoir à nouveau entrer
dans mon lit.
Vivement ce soir !

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1880

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Punaise

Pour ne pas dire PUT… !!! Je regarde sur l’application Ratp, le chemin pour aller prendre une navette, qui m’amènera jusqu’aux portes d’un magasin où je vais voir une penderie. Le 88 doit me déposer près du 77 bd Saint Jacques. Je n’ai jamais pris ce bus. Je pars un peu plus tôt. J’arrive à l’arrêt indiqué. Le panneau d’information indique que le prochain bus est dans 10 minutes. Trop tard, donc! J’ai pris un RER C J’espère que je vais arriver à bon port.

Kilomètre

J’aimerais être à des kilomètres d’ici. Vivement octobre, je prends les bestioles, et hop…

Coing

Hier soir, je me suis fait des coings au four. J’ai découvert ça au Portugal.

Mains interrogatives

Se tenant par la main, Place Clichy, un couple de filles. Est-ce que dix, quinze ans en arrière, je l’aurais fait ?

Dimanche 75

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.