Wisigoth

C’est eux les coupables,
eux, qui ont dû m’empêcher de dormir.
Eux, aussi, du moins,
une de leurs descendants
dont la douce voix matinale,
m’a expliqué que ce soir,
c’était fichu, je finis tard,
pas de Paris Carnet pour moi.

À 8h37, je ne rêve que
de pouvoir à nouveau entrer
dans mon lit.
Vivement ce soir !

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1880

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Agre_p.jpg

Dimanche 86

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Ha encore de la culture !

Ce matin, vers 11h, rentrant de quelques courses, pour ce soir, je décide de rentrer à pied, au moins jusqu'au Louvre pour récupérer la ligne 1. Je fis donc du tourisme près des bouquinistes, sans la foule en délire, à cette heure matinale pour la plus part d'entre eux, mais sûrement pas les plus instruits ! Devant une reproduction de la Joconde, j'entends s'écrire une jeune femme d'une trentaine d'années ( je vous précise sa jeunesse, car je crois que l'erreur est due à son âge) « Ha ! La Joconde de Botticelli ! »

Interrogations belges

Pourquoi se dirige-t-on de manière habituelle vers le Manneken-pis? Que font, sur certains trottoirs, des coquilles de coquillages retournées et en bronze (je crois, pour la matière, je ne suis pas sûre) ?

Sur une île déserte

Suite aux billets de Gilsoub, je me suis interrogée sur ce qui pourrait bien m'emmener sur une île déserte. Comme je ne trouvais pas quoi, à part mon Nikon (me serait-utile ?) et mes bestioles. Je me suis demandé pourquoi, oui, quelle(s) raison(s) pourrai(en)t me pousser à un tel acte. La fuite, pour le moment, rien, ni personne ne m'y forcent. Allez y faire du tourisme ? Quand on sait que je n'aime pas me baigner, que pour moi, la plage ne sert qu'à y ramasser des coquillages. Me retrouver enfermée, face à moi-même ? Dans des paysages qui pour certains doivent être paradisiaques, mais pas pour moi. Ce n'est pas un bon moteur pour moi. En plus sur cette île, il me faudra du confort, avec l'âge, les exigences pointent leur nez. Il me faudra de l'eau potable ( des canettes de Coc* zéro fraiches seraient trop luxueuses!) Il me faudra de la nourriture prête à cuire pas des animaux après lesquels je serais obligée de courir pour les abattre... Ni des fruits en haut d'arbres, je serai capable de me rompre le cou en allant les chercher! Pour finir, il faudra du ravitaillement pour mes bestioles. Elles ne chassent que les mouches, et les croquettes. Si, une dernière chose qui peut être pourrait m'inciter à immigrer, momentanément, sur un territoire encerclé d'eau, et vide d'êtres humains, une connexion ADSL pour que je ne me sente pas seule au monde.

Aujord'hui, je ne sais pas encore mais hier si

Beaucoup de gens ont clabaudé. Certains avaient une cause pour hurler, pas tous. Et je me demande si aller au Brésil est une si bonne chose. Suivre cette coupe du monde serait quand même nier certains combats au Brésil. Tout comme suivre les J.O en Russie serait, pour moi, une sorte d’acceptation de ce régime. Du pain et des jeux. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide