Bistrot

Quand j’allais au lycée,
de bonnes sœurs, comme on disait,
à l’époque,
dans une petite sous préfecture de Gironde,
nous avions pris l’habitude
d’aller au bistrot.
Nous y refaisions le monde.
Les adultes, pour la plupart,
étaient des cons qui n’avaient rien compris.

Je ne vais quasiment plus au bistrot.
Je suis une adulte.

Partage

Commentaires

1. Le mardi 28 juillet 2015, 09:26 par K

Il y a un temps pour tout, y compris pour la bistrothérapie ;-)

2. Le mardi 28 juillet 2015, 13:08 par Cunégonde

Tout à fait.

3. Le mercredi 29 juillet 2015, 20:43 par Cristophe

Je vais toujours au bistro.
Je ne suis pas adulte.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1791

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Ostentatoire

Est-il ostentatoire de dire que je suis profondément touchée par la castatrophe de Petit Palais ? Noyée dans mes émotions, je ressens encore plus mon apparentance à mon village.

Mort

J’y suis confrontée. J’ai appris, jeune qu’elle faisait partie du cycle de la vie. Mai cela est toujours aussi douloureux.

Plusieurs fois

Je suis capable de regarder plusieurs fois un film. Pourtant jusqu’à présent, je ne suis pas arrivée à relire un seul roman. Peut-être parce que je fais autre chose quand je regarde pour la ième fois un film.

Internet sert à beaucoup de choses

Un couple de jeunes monte, dans la rame de métro, et s’installe en face de moi. Il essaie de faire un nœud à sa cravate. Il échoue à plusieurs reprises. Elle sort son smartphone. Je vois dessiné toutes les étapes pour accomplir cette dure tâche. Nouvel essai, il y arrive avec brio !

banalité@1

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.