Bistrot

Quand j’allais au lycée,
de bonnes sœurs, comme on disait,
à l’époque,
dans une petite sous préfecture de Gironde,
nous avions pris l’habitude
d’aller au bistrot.
Nous y refaisions le monde.
Les adultes, pour la plupart,
étaient des cons qui n’avaient rien compris.

Je ne vais quasiment plus au bistrot.
Je suis une adulte.

Partage

Commentaires

1. Le mardi 28 juillet 2015, 09:26 par K

Il y a un temps pour tout, y compris pour la bistrothérapie ;-)

2. Le mardi 28 juillet 2015, 13:08 par Cunégonde

Tout à fait.

3. Le mercredi 29 juillet 2015, 20:43 par Cristophe

Je vais toujours au bistro.
Je ne suis pas adulte.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1791

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Fil a des problèmes existentiels

Donc moi aussi. Ma Peste (le surnom de Fil) squatte une des étagères du placard de ma chambre. J’ai cèdé parce que je ne suis pas arrivée à lui faire comprendre que je n’étais pas d’accord qu’elle dorme sur mon linge à repasser. Je lui ai mis, dans cette étagère, pour ne pas qu’elle aille dans une autre, des vieilles couvertures en polaire. Quand Fil sort de son coin douillet, Les couvertures tombent. Mais ne remontent pas toutes seules, des miaulements intempestifs sont le début du problème. Fil ne comprend pas que les couvertures restent au sol. Et moi, ses miaulements m’énervent.

Staten_island_p.jpg

New York $8

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Mes vacances

J’ai remarqué qu’elles n’étaient pas fluantes. Dimanche, je remonte à paris. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Dimanche 73

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Confiance

À Oslo, nous avons acheté un passe qui donne accès aux transports en commun, et aux musées Ce passe était valable 72 heures après la première utilisation. Sur le passe, nous devions marquer la date l’heure.