Piscine⊙27

Je sais que vous vous languissez
de mes progrés en natation, et
cela fait trop longtemps que
je ne vous ai pas fait de compte rendu.

De bon matin, je me suis rendue
à ma piscine préférée pour m’y adonner
à mon activité physique du moment.
J’ai fait 16 longueurs de 25 m de brasse.
En 41 minutes, d’accord certaines
mettent moins de 2 minutes pour faire
200 m.
Soit, elles ne s’arrêtent pas à chaque longueur
pour reprendre leur souffle;
pour faire des excercices de respiration;
pour papoter.
Elles ne rechercent que le résultat,
je nage en dillétante.
Je prends mon temps,
seuls mes progrés respiratoires,
et de position, m’intéressent.

Partage

Commentaires

1. Le dimanche 5 juillet 2015, 16:13 par Anthom

Et tu as, oh combien! raison!

2. Le dimanche 5 juillet 2015, 23:51 par Gilsoub

Moi j’applaudis, pour quelqu’un qui il y a quelque mois à peine avait difficulté à faire une seul longueur ! Le challenge n’est pas de faire plus vite, mais juste de faire et 400 m, ce n’est déjà pas à la porté de tout le monde !

3. Le lundi 6 juillet 2015, 06:09 par mirovinben

Nager en dilettante, pour le plaisir et pour progresser à son rythme… Bravo !

4. Le lundi 6 juillet 2015, 07:02 par Cunégonde

Merci

5. Le dimanche 12 juillet 2015, 22:34 par El

16 longueurs, mazette ! Quels progrès ! Il y aura toujours quelqu’un pour nager plus, ou plus vite, peu importe ! Être à l’écoute de ses sensations est la voie essentielle…c’est comme ça que j’y suis arrivée moi aussi ! Bravo et bonne continuation…

6. Le lundi 13 juillet 2015, 07:23 par Cunégonde

Merci, j’ai souvent tes conseils en tête poir glisser le plus longtemps.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1763

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Piscine⊙31

Ce matin, je suis allée à la piscine. J’avais oublié mon bonnet et mes luettes. Ils ont toujours un bonnet à prêter. Je me suis donc retrouver malvoyante, surtout sous l’eau. Sans lunettes, je vois tout, mais rien de net, donc assez pour me déplacer. Sous l’eau, j’y voyais presque rien. C’est angoissant. Je suis restée une demi-heure à faire trempette.

Piscine⊙20

Découverte de la piscine Beaujon. Toujours le petit bain, je n’irai dans le grand toute seule que quand je serai grande. Le petit bain de cette piscine est plein de remoux. Des jets d’une certaine puissance au fond et sur le côté qui a des jacuzzis. J’ai travaillé ma respiration, peu, je l’avoue et j’ai profité. Cette piscine a une autre particularité. Son eau est traité à l’ozone. C’est agréable aussi. Malgré les douches que je n’ai pas apprécié, j’y reviendrais avec plaisir.

Piscine⊙23

Je suis devenue grande sans le savoir. Comme par mégarde, je suis allée 2 fois dans le grand bain. Et j’ai nagé tant bien que mal. Ce matin, j’ai fait 12 longueurs. Peu me diront certains, que nenni, s’ils savaient à quel point, cette performance, me permet de restaurer ma confiance en moi, mise à mal dans le monde professionnel.

Piscine⊙24

Aujourd’hui 14 longueurs, il y avait du monde. Des bras, des jambes me touchaient J’ai mis 6 longueurs pour me sentir bien. Ma brasse n’est certes pas accadémique, pourtant ma respiration va mieux. Chaque chose en son temps.

Piscine⊙25

Dans les 2 piscines où je me rends le soir, les casiers sont à codes. Je mets toujours le même, mais une fois je ne me souvenais que des 2 derniers chiffres qui constituent le numéro du casier. C’était le 7 et le 4, dans cet ordre-là. J’ai tenté d’ouvrir quelques casiers dont le numéro finissait par 74. Un clic m’a averti quand j’ai trouvé le bon, soulagée, je fus. Dans la piscine où je prends des cours. Il faut une pièce d’un euro ou des jetons comme pour les caddies de supermarché. J’ai, soit des jetons avec le logo de ma boite, soit un avec le logo du syncidat où je suis encartée.