Piscine⊙27

Je sais que vous vous languissez
de mes progrés en natation, et
cela fait trop longtemps que
je ne vous ai pas fait de compte rendu.

De bon matin, je me suis rendue
à ma piscine préférée pour m’y adonner
à mon activité physique du moment.
J’ai fait 16 longueurs de 25 m de brasse.
En 41 minutes, d’accord certaines
mettent moins de 2 minutes pour faire
200 m.
Soit, elles ne s’arrêtent pas à chaque longueur
pour reprendre leur souffle;
pour faire des excercices de respiration;
pour papoter.
Elles ne rechercent que le résultat,
je nage en dillétante.
Je prends mon temps,
seuls mes progrés respiratoires,
et de position, m’intéressent.

Partage

Commentaires

1. Le dimanche 5 juillet 2015, 16:13 par Anthom

Et tu as, oh combien! raison!

2. Le dimanche 5 juillet 2015, 23:51 par Gilsoub

Moi j’applaudis, pour quelqu’un qui il y a quelque mois à peine avait difficulté à faire une seul longueur ! Le challenge n’est pas de faire plus vite, mais juste de faire et 400 m, ce n’est déjà pas à la porté de tout le monde !

3. Le lundi 6 juillet 2015, 06:09 par mirovinben

Nager en dilettante, pour le plaisir et pour progresser à son rythme… Bravo !

4. Le lundi 6 juillet 2015, 07:02 par Cunégonde

Merci

5. Le dimanche 12 juillet 2015, 22:34 par El

16 longueurs, mazette ! Quels progrès ! Il y aura toujours quelqu’un pour nager plus, ou plus vite, peu importe ! Être à l’écoute de ses sensations est la voie essentielle…c’est comme ça que j’y suis arrivée moi aussi ! Bravo et bonne continuation…

6. Le lundi 13 juillet 2015, 07:23 par Cunégonde

Merci, j’ai souvent tes conseils en tête poir glisser le plus longtemps.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1763

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Piscine⊙26

Je viens de me rendre compte que mes progrés dépendent de mon état d’esprit. Ce matin, j’étais tendue impossible de faire mes exercices de respiration dans le grand bain. Je n’ai fait que 8 longueurs. Je suis allée dans le petit. Et là, pas de problème. Je mets la tête sous l’eau, je souffle par le nez… Je me demande si je ne devrais pas commencer faire des exercices de respiration dans le grand bain, et une fois réussis faire des longueurs. À suivre

Piscine⊙36

Je n’ai pas eu peur de la pente qui existe souvent entre le petit, et le grand bain, dans la grande piscine. Je ne risquais pas aller dans le petit bain, une panne limitait la température à 24°. Motivation quand tu nous tiens !

Piscine⊙28

Non, on ne se noie pas facilement. Je me suis rendue, pour la première fois, à la piscine Édouard Pailleron. Quand j’ai vu le panneau : bassin sportif. Je me suis dit que : j’allais commencer par là. Des petits escaliers, avec des rampes en fer forgé mènent au bassin sportif. Des jeunes filles sont assises, et discutent sur les marches. J’emprunte ces marches, Je me mets à l’eau. Je n’ai pas pied. Je dois remonter, sortir la tête de l’eau. Respirer. Réaliser que je suis dans le grand bain. J’ai quitté le bassin sportif. Je suis restée dans le bassin ludique.

Piscine⊙20

Découverte de la piscine Beaujon. Toujours le petit bain, je n’irai dans le grand toute seule que quand je serai grande. Le petit bain de cette piscine est plein de remoux. Des jets d’une certaine puissance au fond et sur le côté qui a des jacuzzis. J’ai travaillé ma respiration, peu, je l’avoue et j’ai profité. Cette piscine a une autre particularité. Son eau est traité à l’ozone. C’est agréable aussi. Malgré les douches que je n’ai pas apprécié, j’y reviendrais avec plaisir.

Piscine⊙29

Comme tout le monde le sait, ici, je ne suis pas autodicdate en natation. Loin de là ! Ce matin, je suis allée à la piscine, comme beaucoup de dimanche matin. L’eau du grand bain 28° est, très souvent, trop froide pour moi. J’ai de plus remarqué que l’eau froide me stresse, ma respiration s’en ressent. Je me crispe, et j’ai beaucoup de mal à souffler la tête sous l’eau. Je finis ma longueur essouflée. Je suis donc obligée de reprendre mon souffle en bout de ligne, donc avoir froid. Je ne sais pas comment régler ce problème qui perdure dès que j’ai trop froid, dans l’eau. D’ou mon attrait pour les petits bains.