Catastrophe

J’espère qu’il n’y en aura pas
demain.

Partage

Commentaires

1. Le samedi 21 mars 2015, 07:40 par mirovinben

Moi aussi…

Trois listes en présence chez nous : bleue marine, bleu sarko (mairie) et rose pâle (sortant).

2. Le samedi 21 mars 2015, 13:48 par telophase

Pour éviter la catastrophe peut-être faudrait-il que les gens éclairés aillent voter en masse…

3. Le samedi 21 mars 2015, 15:11 par Cunégonde

Reste t-il encore assez de gens éclairés, comme vous dites ?

4. Le mardi 24 mars 2015, 11:56 par C&C

Finalement, il en reste…

5. Le mardi 24 mars 2015, 17:03 par Cunégonde

Peu comme tu as pu le constater.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1642

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Dimanche 55

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Le p'tit sac à dos

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Ma participation aux chansons à prise rapide Ce mois-ci Anne Sylvestre

Séries

Ce matin en regardant ma cafetière, en comprenant l'importance qu'elle avait à mes yeux, j'ai pensé faire des billets sur les objets de mon quotidien. Et vous quels sont vos objets les plus usuels ce qui comblent votre vie sans que vous ne les remarquiez ?

pulverisateur.jpg

Pulvérisateur

Vous pensez qu'il s'agit d'un vulgaire pulvérisateur. Il n'en est rien. C'est l'arme fatale contre les conneries des bestioles. Quand elles font des bêtises, et que je me fâche, le résultat n'est pas toujours celui escompté. Par contre, il suffit que l'une comme l'autre me voit agiter cette arme, et elles arrêtent. Parfois, je suis dans l'obligation d'appuyer sur la gâchette. Ainsi elles comprennent la dangerosité de cet objet.

tassemaison.jpg

Ma tasse à café

Après ma cafetière, mon deuxième objet important le matin est ma tasse à café. Elle est grande, je la remplis presque complètement. À la maison, je m'en sers deux fois, voire plus. Au bureau aussi, j'ai ma tasse. Quand j'arrive, je commence par dire bonjour à tout le monde, ensuite je vérifie s'il y a du café de fait. Si c'est le cas, je suis ravie, et je remercie celui qui l'a fait. Sinon, j'en fais, et je préviens ceux qui en boivent pour que l'on se retrouve à plusieurs pour une pause café. Je ne bois plus de café après 14h30, 15h.