Je n'ai pas dit

En cinq ans de blog, ici,
je me rends compte de tout ce que
je n’ai pas dit.

On ne présente qu’une certaine facette de soi.
Comme l’on ne veut bien voir qu’une certaine partie de soi.
Arrive-t-on à être objectif avec soi-même ?


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Partage

Commentaires

1. Le mardi 4 février 2014, 10:03 par mirovinben

Un blog est une vitrine où (presque) tout est sous contrôle. Y compris la tronche du tenancier ou de la tenancière (je mets le masculin avant le féminin parce que je suis un goujat).

Je plussoie donc tes propos.

2. Le mardi 4 février 2014, 17:19 par Anthom

Heureusement qu'on ne dit pas tout! Mais c'est tout ce qui n'est pas écrit mais contenu en filigrane (images, emballage du blog...) qui dit tout de même ce que nous sommes!

3. Le mardi 4 février 2014, 22:15 par Cunégonde

Anthom, je ne suis pas sûre, je sis beaucoup craquelée, bosselée, que le blanc lisse de ce blog. J'avais besoin d'un terrain calme quand je rentre chez moi. Ce n'est pas un reflet de moi. Ma façon de rédiger ce blog est aussi une manière d'aborder la vie que je m'oblige à mettre en place, ici, parce qu'elle me fait du bien.
Ici est vraiment qu'un bout de moi.

4. Le mercredi 5 février 2014, 15:15 par C&C

Cunég a dit un jour qu'on faisait toujours des petits arrangements avec soi-même... ;-)

5. Le mercredi 5 février 2014, 21:21 par Cunégonde

Je le pense encore. Si nous ne nous arrangerons pas avec nous même personne ne le fera à notre place.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1326

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Cul et chemise

Je n’ai jamais vécu une relation où l’entente pouvait être qualifiée de cul et chemise. Ma participation aux chansons à prise rapide Ce mois-ci Anne Sylvestre

Qu´est-ce que j´oublie?

Contrairement à ce que dit la chanson, je ne crois pas que l’on puisse oublier la vie. L’injustice de la vie nous rappelle quelques fois la dure réalité de celle-ci.