Les cartons

Ils descendent un à un
l’escalier. Ils remonteront
à plusieurs par l’ascenseur.

Partage

Commentaires

1. Le samedi 11 janvier 2014, 10:16 par samantdi

C'est le jour J ! Ici aussi on a un copain qui déménage. Je pense à vous deux, chacun dans votre ville ... Ce soir, vous y verrez plus clair et c'est le début d'une nouvelle vie.

Courage pour cette grosse journée :-)

2. Le samedi 11 janvier 2014, 10:25 par mirovinben

Bonne journée !... Prends soin de ton dos.

As-tu de l'aide ou fais-tu ça toute seule ?

3. Le samedi 11 janvier 2014, 10:37 par Cristophe

Oui, les cartons peuvent dégringoler en descente, pas en montée.

4. Le samedi 11 janvier 2014, 11:11 par Gilsoub

Bon courage et surtout bon aménagement, ne te perd pas dans toute cette place !

5. Le samedi 11 janvier 2014, 12:15 par Franck

Bon courage et fais des photos pour le reportage palpitant que tu nous en feras !

6. Le lundi 13 janvier 2014, 16:10 par C&C

T'attends quoi pour répondre? Coincée sous des cartons peut-être? Au fait, je ne t'ai pas dit, mais si tu as besoin de quelqu'un... ne compte pas sur moi! hehehe!

7. Le mardi 14 janvier 2014, 07:57 par Cunégonde

Oui, j'étais coincée sous les cartons.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1308

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Cela expliquerait ma facilité à pratiquer le rangement vertical

« Jeter c'est se séparer d'une part de notre histoire. » Auteur(e) inconnu(e)

Jazz

J'ai fini de regarder la première saison de Treme. Si quelqu'un pouvait m'expliquer la différence entre le jazz de la Nouvelle Orléans et les autres styles de jazz, j'apprécierais beaucoup.

Discussion postale

- Avez-vous de jolis timbres, monsieur ? - Oui, voici. Il s'agit de timbres en forme de cœur très colorés. - Ils ne sont pas auto-collants ? - Non madame. - Il va falloir que je les lèche ? - Il va falloir y mettre la langue, madame.

Éva a raison

Ils sont une tâche indélébile, mais ils existent.