Le choix de la fin de vie

Les suicides en couple de ces 2 couples dont la presse a parlé m’ont profondément touchée. Je suis pour que nous ayons le choix de notre fin de vie. Il y a quelques années, le suicide me choquait, me perturbait. Maintenant, la vie aidant, je me suis assouplie. Notre dignité doit exister même dans la mort. Nous devons avoir la possibilité de nous tuer si la vie ne répond plus à « notre besoin de vie ». Si la qualité de notre vie n’est plus là. À quoi bon ?

Je ne pense qu’aux personnes qui choisissent le suicide comme fin de vie à cause de la maladie, d’une souffrance insupportable. Je pense que si l’euthanasie était légale, certains auraient eu une mort plus sereine.

J’ai conscience que mes mots peuvent choquer, mais c’est de la souffrance que j’ai ressentie lorsque j’ai appris que l’un de ces deux couples s’est tué avec un sac en plastique sur la tête.

Commentaires

1. Le vendredi 29 novembre 2013, 12:43 par mirovinben

Je ne suis pas choqué par tes propos. Même que je les partage complètement. D'autant plus que je conteste aux bien-pensants en pleine force de l'âge le pouvoir d'imposer leur vision du "tu ne tueras point" aux personnes souffrantes et en fin de vie.

2. Le vendredi 29 novembre 2013, 19:50 par samantdi

Entièrement d'accord. Je pense que je serais même capable de me lancer dans une action militante pour défendre cette loi.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1266

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Faut-il que je m'inquiète

Quand une hétérote m'offre un fromage en forme de cœur ?

La chemise de nuit jaune boutonnée dans le dos

"Ce soir, vous devez aller vous douchez à la bétadine. Demain matin au réveil aussi." A quelle heure le réveil demain? "6H!!!!!!!!!!!!" Vers 21h, je pars pour ma première douche à la bétadine. Dans le couloir, je rencontre une camarade d'infortune. Nous nous rendons aux douches de bon pied! Quelle ne fut pas notre surprise quand nous découvrîmes l'état des dites douches. Nous attrapons une infirmière, nous lui montrons pourquoi nous refusons de nous laver là. Le chemin vers de nouvelles douches nous a été expliqué, nous nous y dirigeons. Quand je pense que pour certaines spécialités, cet hôpital est classé premier, je me dis que les blocs eux au moins sont nickel!!

Cygne_p.jpg

Cygne

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Jouir

De quoi ?

La couleur de mes émotions

Suite à un billet d'Otir, je me suis interrogée sur les couleurs que pourraient prendre ces mêmes émotions pour moi. La colère est rouge. La jalousie si je devais l'éprouver serait pourpre. Je suis écarlate lors d'une crise de rage. Pour la peur, je pense à blanc, car lorsque j'ai peur, je suis paralysée. Je ne sais pas retenir une explosion, j'éprouve soit de la colère, soit de la rage. Pour le calme revenu, que je nommerai la paix intérieure, je lui attribuerai un joli bleu ciel calme. Et vous, vos couleurs ?