Nocivité

Depuis quelque temps déjà,
je m’interroge sur la nocivité
de certaines personnes
de mon entourage.

Cela vient-il du fait que je vais bientôt
avoir cinquante ans?
Pourquoi ne me laisse-t-on pas le droit
de ne pas être d’accord?
La mort de S. m’a ouvert les yeux.
J’ai réalisé que je n’avais pas accepté,
surtout de proches, des comportements
qui me heurtaient.

Je suis en train de m’éloigner de deux personnes
dont je ne supporte plus les réflexions désobligeantes.
Des personnes dont je n’accepte plus,
pour x raisons, l’influence
qu’elles ont pu avoir sur moi.

Commentaires

1. Le lundi 14 octobre 2013, 09:36 par mirovinben

Je pratique volontiers l’éloignement d’avec les personnes qui me paraissent nocives, toxiques.

Pas forcément facile au boulot (mais le problème est réglé à présent), plutôt aisé dans la famille/belle famille (puisque éclatée géographiquement). Mais douloureux concernant mon père.

2. Le lundi 14 octobre 2013, 10:19 par Syl

Si je peux me permettre, je trouve cela sain.

3. Le lundi 14 octobre 2013, 21:09 par Cunégonde

Mirovinben, ce qui me sauve avec ma famille est l’éloignement.
Syl, je trouve aussi mais ce n’est pas toujours facile à mettre en œuvre.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1226

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Tentative de liberté

On m’a libéré de mes boules et guirlandes. On m’a tiré pour me mettre avec des potes,en plein air. Demain on s’évade. En décembre, je ferai gaffe pour ne pas me faire reprendre, et à nouveau me retrouver avec des guirlandes et des boules. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub

Caron_p.jpg

Gilles Caron

Expo Gilles Caron Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.