Je le suis

cacographe.
Ce n’est pas pour cela
que mes billets sont courts.


Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Partage

Commentaires

1. Le samedi 5 octobre 2013, 07:54 par mirovinben

Si je n’ai pas constaté de fautes d’orthographe dans tes billets (souvent très courts, je confirme et j’aime très beaucoup bien), j’ai constaté souvent des fautes de frappe dans tes commentaires.

Le clavier des smartphones serait-il inadapté à la saisie ? ;-)

2. Le samedi 5 octobre 2013, 08:06 par Cunégonde
Oui, les claviers des smartphones n’aident pas, ou la grosseur de mes doigts est inadaptée à ce genre de clavier.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1218

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Je me le demande

Si je vais avoir dans le nouvel appart la fruition de service aussi banal que l’électricité. J’ai résilié mon contrat ici. Pour souscrire un contrat là-bas, il me faut des informations que je n’ai pas. Avoir une cuisinière à induction sans électricité serait un comble. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

À vos doigts

Je ne vais pas causailler. J’irai droit au but. J’aurai la réponse pour l’appart vendredi. La commission se tient jeudi. Croisez les doigts, pas jusqu’à la crampe mais quand même.

Y arriver ou pas

Est-ce que je vais arriver à apieger mon angoisse quand après un début de matinée stressé, hier, je reçois un coup de fil du bailleur pour m’annoncer qu’il lui manque ce fameux numéro unique. Il a fallu négocier pour que mon dossier soit retardé d’une journée. Le bailleur a dû être convaincu par certains arguments, il attend ce fameux numéro. Aujourd’hui, je vais encore faire croiser les doigts des gens qui m’entourent. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Même au guichet d'une gare

Je vais acheter des billets de train pour partir en week-end avec une amie. Au guichet, j’explique à la personne en face de moi, où je veux aller, quand, et que j’utiliserai ma carte de réduction pour deux. J’ai précisé que mon accompagnatrice avait le même prénom que moi? puis j’ai épelé son nom. Arrivée à sa date de naissance, j’ai eu une absence. Le regard et la mimique de la guichetière m’indiquèrent qu’elle était lesbienne. Elle était si sympa que je n’ai pas eu le courage de la détromper, en lui disant que je partais avec une amie et non une amoureuse.

Marche 2016

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.