Les images plus que le contenu

Je suis allée voir Laurence Anyways.
J'ai du mal à accrocher à l'histoire.
Il me semblait que Laurence passait plus de temps
à courir après son amour
qu'à nous expliquer son changement de sexe.
Néanmoins, j'ai aimé l'humour,
la subtilité des dialogues.

Par contre, j'ai adoré l'esthétisme de ce film.
J'ai aimé les teintes, les couleurs
des habits, des décors, les paysages,des personnages.
Les portraits sont sublimes, puissants.
Les plans fixes si réalistes nous invitent.

Partage

Commentaires

1. Le dimanche 15 juillet 2012, 10:08 par Mistake

Vu la bande annonce mais pas encore sorti dans trou du cul du monde,je plaisante! Ça me tente assez

2. Le dimanche 15 juillet 2012, 18:22 par Cunégonde

J'ai adoré la série Hit & miss

3. Le dimanche 15 juillet 2012, 22:19 par C&C

Le festival est terminé?

4. Le lundi 16 juillet 2012, 07:36 par Cunégonde

Quel festival ?

5. Le lundi 16 juillet 2012, 07:59 par Mistake

Tu ne crois pas si bien dire C&C on est en pleine saison justement!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/750

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Querelle

C’est usant ces querelles régulières parce que nous ne sommes pas d’accord. Jamais on joue carte sur table pour aplanir nos différents.

Divin e

Cela ne fut pas le cas de ma conversation avec le colispostier qui m’a téléphoné hier, au sujet de la réclamation que j’avais déposé parce que mon colis ne m’avait pas été livré. La première réclamation a eu pour effet qu’il soit livré à mes gardiens et non à une inconnue. La deuxième réclamation est pour que je sois remboursée du port, 21€10; que soit pris en considération qu’il s’agissait d’un recommandé R3; que mon colis a été ouvert, qu’il ne m’a pas été délivré à moi, alors que je n’ai pas donné de procuration. Le colispostier ne comprennait cela. Je suis trop procédurière à son goût.

Hyperactive

Je suis en train de devenir trop sportive assise sur mon canapé. J'admets que mes critères pour apprécier ou pas, tel ou tel sport, ne sont pas sportifs.

Propre comme une chambre d'hopital

Je pars de chez moi, il tom­bait des gros flo­cons, moi, j’avais le cœur gros! J’arrive dans le ser­vice. “Vous vous êtes enre­gis­trée?” Bin non, où avais je la tête?! Je des­cends donc un étage. Je prends un ticket, “Je n’ai pas votre dos­sier de pré-admis­sion.” Bin non, c’est moi qui l’ait entre mes mains!! “Il aurait fallu nous le remet­tre le jour même où nous vous l’avons donné!!” Ha! Je ne savais pas!! La récep­tion­niste me mon­tre la pre­mière page (for­mat A4) de ce fameux dos­sier. La moi­tié de cette pre­mière page est écrite en bleue, carac­tè­res gras, expli­que que l’on doit le dépo­ser le jour même de son acqui­si­tion!! Oups!! le stress fut mon excuse. L’admis­sion ter­mi­née, je remonte d’un étage. On m’accueille comme il se doit. On m’accom­pa­gne dans ma cham­bre. Là, stu­peur, le ménage n’a pas été fait!! Des mou­tons, petits soit, exis­tent sous mon lit. Il fait froid, la fenê­tre était grande ouverte.

Béatitude

Pour ma part, je n’ai jamais ressenti ce sentiment. Je vais peut-être connaître cet état dans quelques heures quand j’aurais récupérer mon sac de voyage. Quand j’amène mes bestioles en Gironde j’utilise les services de la SNCF, bagages à domicile. Ils devaient prendre mon sac, jeudi 28 mai, entre 8h et 13h, il devait être livré, entre 8h et 13h, dans mon village le lundi 2 juin. Le jeudi, les prestataires de la SNCF, France Express du groupe Geodis, n’ont pas trouvé mon immeuble. Ensuite, il y a eu des problèmes d’ortographe du nom de la rue la SNCF n’a pas pu donner le bon nom de rue à France Express qui eux n’ont pas su le trouver. Bref, je devrais avoir mon sac aujourd’hui. J’afficherai un sourire béat