Titillation 12

Pourquoi un travail sur soi
prend toujours pas mal de temps ?

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 18 avril 2012, 06:54 par mirovinben

Sans doute parce que soi se protège de soi. A moins que soi se méfie de soi ou que soi s'arrange avec soi et se ment.

En même temps, je ne suis pas sûr qu'un travail sur l'autre soit plus efficace et plus complet. Voir réellement faisable.

2. Le mercredi 18 avril 2012, 08:57 par Anthom

"Travaille"-t-on vraiment sur soi? Travailler suppose qu'on accomplit un effort dans un but clairement défini, avec des outils identifiés sinon appropriés.
Je ne suis pas sûre que le but ni les outils soient évidents dans un "travail sur soi".
Je dirais plutôt que l'on s'explore pour découvrir des éléments inconnus, pour comprendre des phénomènes...Or explorer, cela prend forcément du temps!

3. Le mercredi 18 avril 2012, 10:53 par Cunégonde

Mirovinben, cela va de soi :-)
Anthom, d'après ta définition, il s'agit bien d'un travail.

4. Le mercredi 18 avril 2012, 13:01 par Anthom

Alors on peut dire que je suis plutôt paresseuse pour ce travail là!

5. Le mercredi 18 avril 2012, 21:14 par Ed

C'est un peu comme quand je travaille sur le ménage chez moi. Quand je commence c'est toujours un vrai bordel.
Alors, forcément, ça prend du temps.

6. Le jeudi 19 avril 2012, 07:00 par Cunégonde

Peut-être

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/678

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

La beauté a un sexe

Elle sont belles mes chaussures de marche ? Pour un homme, oui. Mais la beauté n'est pas sexuée Non, mais tes chaussures sont belles que pour un homme ! Ps: discussion avec ma sœur. Son éternel problème est que je m'habille souvent avec des vêtements d'homme.

À défaut

D’avoir un pincement au cœur, j’en ai un à un disque lombaire. Et on me reparle de sport.

dans trois heures

Par soucis de plus de légèreté, mes 9 kilos de chats vont se retrouver sur roulettes pour rentrer. Elle ne le savent pas encore.

Je me demande si j'ai encore quelque chose à craindre

Dans le cadre de mon travail, je rencontre des gens étranges. Certains se contentent d'avoir une profession peu courante comme marabout. C'est grâce à cela que par mégarde, un jour, j'ai bu de l'eau bénite par celui que j'avais rencontré. Pendant mes années de collège, nous étions allés à Lourdes. C'était durant des jours chauds, je vous révèle ce détail, car il sert à expliquer comment j'ai pu boire de l'eau bénite. Aujourd'hui, j'ai été menacée, je dois tomber malade. Moi et mes enfants. Quand j'ai expliqué à cette délicate personne que je n'en avais, cela a arrêté ses menaces. Sur le chemin pour rentrer chez moi, des bribes de nos échanges verbaux ressurgissaient. Je me suis aussi souvenue de mes boissons insolites. J'en ai ri, et je me suis dit qu'il ne pouvait rien m'arriver.

Inconsciemment je me désintoxique

J'ai oublié mon smartphone, dans un endroit où je ne pourrai le récupérer que lundi matin. Un ami m'a proposé de me prêter un téléphone. J'ai refusé. Tout d'un coup, je n'en éprouvais pas le besoin.