Inconsciemment je me désintoxique

J'ai oublié mon smartphone,
dans un endroit où je ne pourrai
le récupérer que lundi matin.

Un ami m'a proposé de me prêter
un téléphone. J'ai refusé.

Tout d'un coup,
je n'en éprouvais pas le besoin.

Partage

Commentaires

1. Le samedi 14 avril 2012, 21:42 par C&C

Normal, tout ce que tu fais sur ton portible, tu le fais sur ton PC. Sauf décapsuler les bières. Non? Tu n'as pas ça comme option sur Androïd? Androïd, apportez-moi un Féréroroché!

2. Le dimanche 15 avril 2012, 07:13 par Cunégonde

Tu crois qu'il y a une application qui fait la cuisine ?

3. Le dimanche 15 avril 2012, 18:56 par Ed

Voilà au moins une chose qui ne risque pas de m'arriver.

4. Le lundi 16 avril 2012, 06:33 par Cunégonde

C'est parce que tu n'en as pas :-)

5. Le mercredi 18 avril 2012, 21:18 par Ed

Exactly.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/676

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

truc_p.jpg

Truc

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Je l’ai trouvé ce matin, dehors.

Éva a raison

Ils sont une tâche indélébile, mais ils existent.

J'ai mis une heure pour rentrer chez moi

Depuis la gare Montparnasse qui d’habitude est à 30 ou 40 minutes, en transport en commun. Pour commencer j’allais là-bas, acheter des cannelés. Baillardran y a un magasin, et leurs cannelés sont, pour moi, les meilleurs de Paris. Pour rentrer, je décide d’innover, prendre le 58 puis le 62. Je loupe le changement. Je me suis arrêtée Porte de Vanves, pour prendre un tram. Chose que j’ai faite, mais après 4 arrêts, j’ai réalisé que je n’étais pas dans le bon sens. Je suis descendue, je me suis dit : “ça s’aggrave !”. J’ai pris le tram dans le bon sens.

Au Louvre

"Heureusement qu'il y a la religion, sinon, il y aurait moins de tableaux!!"

Je me demande si j'ai encore quelque chose à craindre

Dans le cadre de mon travail, je rencontre des gens étranges. Certains se contentent d'avoir une profession peu courante comme marabout. C'est grâce à cela que par mégarde, un jour, j'ai bu de l'eau bénite par celui que j'avais rencontré. Pendant mes années de collège, nous étions allés à Lourdes. C'était durant des jours chauds, je vous révèle ce détail, car il sert à expliquer comment j'ai pu boire de l'eau bénite. Aujourd'hui, j'ai été menacée, je dois tomber malade. Moi et mes enfants. Quand j'ai expliqué à cette délicate personne que je n'en avais, cela a arrêté ses menaces. Sur le chemin pour rentrer chez moi, des bribes de nos échanges verbaux ressurgissaient. Je me suis aussi souvenue de mes boissons insolites. J'en ai ri, et je me suis dit qu'il ne pouvait rien m'arriver.