Sevrage

Une semaine sans télé,
aucun manque,
bien au contraire.

Partage

Commentaires

1. Le mardi 3 avril 2012, 15:32 par mirovinben

Tant mieux, c'est que tu n'es pas addicte.

Chez moi, la télé (le meuble) a deux usages : robinet à programmes diffusés via la TNT et visionnage de DVD. Sincèrement, j'aurais du mal à me passer totalement de cette lucarne.

2. Le mardi 3 avril 2012, 16:06 par Anthom

Pour nous le sevrage de télé se fait lorsque nous sommes sur l'île quelle que soit la durée de notre séjour.

En règle générale je passe beaucoup plus de temps devant l'écran de mon ordinateur que devant celui de la télé!

3. Le mardi 3 avril 2012, 16:27 par Franck

210e semaine sans télé,
aucun manque,
bien au contraire.

4. Le mardi 3 avril 2012, 21:13 par Cunégonde

Franck, même pas un petit DVD ?
Anthom, quand on est obligé, ça compte pas:-)
Mirovinben, quand je serai décidé, je me regarderai un bon film, ou une bonne série.
Je veux perdre cette habitude crétine d'allumer la télé comme ça, alors que je n'en ai pas envie. C'est cette facilité là que je lui reproche à cet engin, tu appuies sur un bouton, et hop tu es hypnotisé.

5. Le mardi 3 avril 2012, 21:28 par C&C

Avant, je ne regardais pratiquement pas. Aujourd'hui, je regarde un peu plus, c'est depuis que je suis coincée avec ce satané «projet», ça me fait des pauses. Je suis d'accord, pour nous aliéner il n'y a pas plus efficace.

6. Le mardi 3 avril 2012, 22:22 par Franck

Si, je regarde des DVD, voire même des vielles émissions que j'achète sur INA.fr, mais la TV qui casse la tête et qui abrutit tout le monde, non, pas depuis presque 4 ans et franchement ça ne me manque pas du tout.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/664

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Titillation 11

Jusqu'où peut-on faire de petits arrangements avec nous même ?

Ptit bonheur annonciateur

Bien que je les ai déjà lu, je me suis achetée, les 2 Vernon Subutex, en version papier.

DSC_5114.jpg

Tourisme parisien 2

léger traitement au palladium

Ma fausse concierge est partout !

Dans mon immeuble, comme dans beaucoup, il y a une concierge casse-pied, mais qui n'occupe pas cette fonction. Je veux dire par là, qu'elle se mêle de tout, qu'elle veut tout savoir... Mais qu'il ne s'agit pas de son métier. Sa porte donne en face de la porte d'entrée. Au bout du couloir, une coïncidence qui lui permet de tenir ce rôle. De plus par un sens du dévouement pour son prochain, un œilleton a été placé de façon à pouvoir y coller son œil, des heures entières, en restant assis. Cette personne échevelée à la voix stridente connait trop nos allées et venues. Nos boîtes aux lettres, à côté de sa porte, sont elles aussi surveillées avec grand soin. Elle peut nous dire avant que nous ayons besoin d'ouvrir notre boîte, si nous avons un avis de passage pour un colis, un recommandé... Cela peut être très pratique ! Cette charmante personne, je ne lui parle plus, depuis qu'elle m'a traitée de con, soit ce jour-là, elle avait sans doute raison, je ne suis pas tout le temps au top. Mais elle aurait pu dire conne quand même ! Elle se considère comme la propriétaire de l'immeuble. Elle met donc tout en œuvre pour faire des économies. Ainsi, elle éteint les lumières des parties communes. Elle est la garante d'un certain savoir-vivre, elle nous engueule quand elle croit que nous avons jeté un papier par terre. Des bruits courent aussi à son sujet: elle fait des ménages, elle est pauvre... C'est pour cela qu'elle est comme cela.... Peu m'en chaut, j'aspire juste au calme. Hier, je me rends chez mon ophtalmologiste quand, sur le trottoir, j'entends une voix. Je m'arrête, je la vois avec deux enfants. Ils ont leurs cartables sur le dos. Je fais mine de ne pas la voir. Je la double. Je rentre dans l'immeuble de mon ophtalmologiste, sa voix est derrière moi.