Objet usuel

Un casque sur les oreilles,
son sourire béat dure tout le temps du voyage.
Il n'est pas le seul,
quand ils n'ont pas un casque,
ils ont des écouteurs.

Comme ils sont en plein milieu d'une foule,
ils se réfugient dans leur monde.
Deux jeunes partagent,
grâce à une prise multiple
permettant deux casques,
le même lecteur mp3.
Ils communiquent par geste.

C'est étrange de n'être entourée que
par la banalité ambiante.

Partage

Commentaires

1. Le dimanche 4 décembre 2011, 11:08 par Ed

Entre les oreilles fermées au monde par les écouteurs et les yeux coupés des autres par leurs portables, les gens ne sont que des êtres bousculés, et qui le méritent.

2. Le dimanche 4 décembre 2011, 14:15 par Cunégonde

Je ne partage pas tes propos.
Les gens ne méritent pas la violence dans laquelle ils vivent.
Pour le comprendre, je crois qu'il faut regarder où ils isolent du monde, et essayer de comprendre pourquoi ils le font.

3. Le dimanche 4 décembre 2011, 19:25 par Ed

Je t'assure, je les croise tous les jours dans l'escalier de mon lycée où les conditions sont pourtant idéales par rapport à bien d'autres, et j'aimerais juste qu'ils se rappellent parfois que ce dans quoi ils foncent sans regarder et sans écouter, ce sont des êtres humains. comme eux.

4. Le dimanche 4 décembre 2011, 22:22 par Cunégonde

Tu parles d'ados avec tout leur mal de vivre. peut-être qu'ils ne veulent pas voir notre monde.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/559

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

New York $2 bis

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Brève d'acheteuse sexiste

« Bin, t’es pas une vraie fille, tu sors sans ta carte bleue ! »

Quand je serai grande

Mon travail me plait plus, je n’arrive pas à en trouver un autre. Je n’ai jamais eu de déclic pour une profession que j’aimerais faire quand je serai plus grande. À plus de cinquante ans, je désespère.

Ronron

Lecteur audio intégré

Le genre des manteaux

Un manteau de femme a la fermeture éclair à gauche. Un manteau d’homme l’a à droite. Un manteau de femme n’a pas de poche intérieure. Un manteau d’homme en a plein.