Je m'émerveille

Depuis dimanche,
je subissais des coupures
d'eau intempestives.

Aujourd'hui, l'eau coule
quand j'ouvre mon robinet.

C'est un bonheur
que d'habitude, je néglige,
car l'eau courante est trop banale.

Partage

Commentaires

1. Le mercredi 24 août 2011, 12:44 par mirovinben

Entièrement d'accord. Les petits bonheurs sont faits aussi de légères privations qui débanalisent ce qui nous paraît évident, automatique.

ou l'art de dire la même chose que toi, sans exemple concret et en mirovinbenien pur jus.

2. Le mercredi 24 août 2011, 16:34 par imposture

moi, je ne néglige jamais l'eau, c'est un bien trop précieux. je me lave les dents au compte gouttes , je ne lave plus ma voiture et je ne bois plus que du vin.

3. Le mercredi 24 août 2011, 21:35 par Cunégonde

J'aime bien le mirovenbien.
Imposture, et avec quoi tu fais le café ?

4. Le jeudi 25 août 2011, 10:40 par imposture

je te l'ai dit, je ne bois plus que du vin ;-) mais sinon j'utiliserais de l'eau en bouteille, l'eau du robinet est trop calcaire.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/489

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Flash■3

Deux cygnes, leurs longs cous en avant, passent de concert sous le pont de Sully.

Cycliste mitigée

Hier vers midi, je suis allée récupérer mon beau destrier bleu. Je l’ai trouvé immense. Il faut que je m’habitue aussi au rétropédalage. Le pire est d’arriver à faire du vélo dans Paris sans avoir peur. Sur les pistes cyclables, j’adore cette fausse sensation de liberté.

Tout est relatif

Je me suis offert 165g de merlan, la pièce de boucher. J’ai vraiment fait un repas de reine. Merlan; haricots verts; melon; yaourt à la myrtille. Je me suis amusée à calculer, le prix du merlan au gramme. Je ne trouvais pas ça cher 0,03€ le gramme. Au kilo, 33€94, j’ai trouvé ce morceau très cher. C’était très bon.

Rue

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.